Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Tous hypocondriaques ? ...

Page 1 / 2
 

Massimanon
(@massimanon)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 96
Topic starter  

Bonsoir, désolé, le titre de cet article ( voir même son emplacement sur le forum ) pourrait poser problème. 

Là où je veux en venir c'est : sommes nous tous en permanence à avoir peur de mourir et en même temps, ou de temps en temps, avoir des pensées suicidaires ? 

 

Cette oscillation chez moi m'interpelle. Avoir toujours cette "peur" quand quelque chose ne va pas ( réellement ) dans mon corps, et du coup vouloir consulter, me soigner. 

Et à côté attendre pour prendre les rendez vous, parfois les déplacer, voir même les annuler parce que j'estime que "ce n'était que dans ma tête". 

Parfois me dire j'ai pas envie de mourir de telle ou telle chose, ou tout court d'ailleurs. Et parfois "oh ben faut bien mourir de quelque chose, au point où j'en suis". 

 

Je me relis je ne sais pas si je suis assez précise... 

M'interpellent donc le fait que :

. Dès que quelque chose ne va pas dans mon corps j'ai peur, voir très peur selon ce que c'est, et c'est la panique sur le coup, et je m'imagine je ne sais quel diagnostique. 

. Quand ma santé physique ne va pas je prend rendez vous, j'essaie d'honorer ces rendez vous, mais parfois j'annule parce que finalement je me dis que "c'était rien" et donc parfois je reporte quelque chose qui pourrait être important. 

. Il y a des moments où je me dis clairement " faut bien mourir de quelque chose" et puis "tu l'auras bien cherché " ( après tout les problemes physiques que je développent sont souvent liés à mon hygiène de vie ). Et d'autres où j'ai juste peur, je suis flippée, et j'attends quand même pourquoi ? ( Point suivant : ) 

. " C'est dansta tête, c'est psychosomatique" C'est la rengaine, on me l'a tellement répétée que maintenant j'y adhère complètement et que quand quelque chose ne va pas j'attends, j'attends de voir si ça passe, parfois quelques mois, parfois plus. ( Je vous dit pas la nombre de problèmes psychosomatiques que j'enchaîne selon mes proches, c'est bizarre quand je consulte il y a vraiment un problème ). 

. Pensées suicidaires VS peur de mourir ?! Bon alors ça je pense que c'est plus dû à la nature intrinsèque de l'humain, l'instinct de survie... Même si je comprend pas que ces deux choses puissent cohabiter, mais bon nous sommes des êtres complexes, soit. 

Donc, suis je la seule confrontée à cette situation ? 

J'ai heureusement un médecin traitant plus que compréhensif qui cherche toujours plus loin que les causes psychosomatiques. Mais bon, là je me retrouve encore à flipper ( grave ) depuis un moment, mais j'attends, parce que je ne veux pas faire perdre leur temps aux professionnels de santé ( oui j'en suis à ce niveau de culpabilité, il m'arrive même de me dire que j'ai pompé son temps à la psychologue )... 

Si vous êtes dans le même cas que moi, que faites vous ? C'est quoi votre solution ? ( S'il y en a une ). Parce que je suis en train une fois de plus de me dire que mon état est passagé, que c'est que du stress, et que bon de toute façon si c'est vraiment sérieux je l'aurais cherché ( mon hygiène de vie s'est améliorée, mais bon, je trimballe encore des bonnes grosses casseroles ). 

 

(Et(je suis encore en train d'accaparer ce forum pour mes petites peur, sorry. ) 

Bonne soirée, et merci à ceux qui ont eu le courage de me lire. 


Citer
Mosis 7
(@mosis-7)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 425
 

Bonsoir, 

C'est des questions intéressantes et c'est un post compliqué.

Je pense que l'humain est extrêmement complexe et qu'il y a une ambivalence sur certains sujets, on peut à la fois vouloir être en bonne santé et en même temps ne pas faire attention à son hygiène de vie, sa nourriture et à la prise de toxiques. 

À titre personnel, je pense qu'il y a une pulsion de vie et de mort en chacun qui dans un fonctionnement non pathologique sont transparentes pour l'individu. Pas besoin d'en avoir conscience pour mener sa vie normalement. Dans le cadre d'une pathologie, la pulsion va prendre des formes pathologiques et ça va devenir plus compliqué (mais pas impossible...) pour l'individu d'en ignorer les manifestations. Il faut alors étudier ces manifestations et corriger ce qui peut l'être. 

Concernant le fait de déranger les médecins, faut vraiment pas avoir de scrupule, c'est toi qui vit avec les conséquences et les symptômes de tes pathologies. Reculer des rendez-vous ou des prises en charges médicales dont on a besoin, ça peut ressembler à une forme d'autosabotage (voir d'autodestruction en fonction de la gravité) ou à du déni. 

Ensuite pour le psychosomatique, peu importe l'origine du trouble, le problème c'est que les symptômes sont réels. Il me semble qu'il faut donc poursuivre les explorations aussi longtemps que nécessaire pour avoir un diagnostic et une prise en charge. Le psychosomatique se prend aussi en charge. 

J'ai connu le même genre d'ambivalence vis-à-vis de ma santé mais j'y travaille et j'essaie maintenant d'en faire une priorité. 


RéponseCiter
Poupic
(@poupic)
Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 33
 

@ Massimanon

Bonsoir Massimanon 

J'ai lu avec attention votre récit et ne sais si vous apprécierez mon retour, mais c'est aussi pour vous montrer que nous sommes vraiment tous unique face a la maladie cela étant la bipolarité.

Vous parlez de peur de peur de mourir, j'ai eu ces peurs quand l'on m'a diagnostiqué et par la suite je n'ai plus jamais éprouvé ses pensées.

Les peurs peuvent être maîtriser mais il faut faire un travail sur chacun des aspects qui si associes. Je ne consultait pas beaucoup vers la fin car j'avais fait le tour de la question, oui car je n'aime pas la répétition.

"Faut bien mourir de quelques choses" et " tu l'aura bien cherché" désolé mais la mort fait partie de la vie et c'est pas toi qui choisis ton heure alors autant vivre pleinement.

La solution est en vous et vous seul pourrai la trouver personne ne le fera pour vous. J'espère vous avoir apporté ne serait-ce qu'une infime partie de mes pensées et quelle pourront vous éclairer.

Passez une bonne fin de soirée et au plaisir de vous relire cordialement.

                                                 Poupic


RéponseCiter
Massimanon
(@massimanon)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 96
Topic starter  

@mosis-7 

 

je te remercie pour ta réponse.

Elle est complète, rassurante et aussi pleine d'espoir.

Il est bien vrai qu'en dehors de toute pathologie cette ambivalence est humaine. Le plaisir VS la santé.

Mais oui, mon problème c'est que mon hygiène de vie néfaste est dû au mal être qui découle de ma maladie.

J'ai réussi malgré tout à supprimer pas mal de choses pour supprimer cette peur de mourir, enfin, vivre tout simplement.

Mais mon corps a tellement subit, et pour certaines choses il subit encore, mais je ne peux pas arrêter mes "béquilles" comme cela.

Bref, pour en revenir au sujet plus généralement, je pense que tu as raison. Il doit y avoir une part d'autodestruction quelque part parfois... Mais je doit me soigner, sur tous les plans, pour que tout évolue ( le corps, l'esprit ).

C'est un sujet qui englobe tellement de choses. Je voulais une "bonne" réponse à la tienne. Mais il n'y en a pas.

Merci avoir répondu en tout cas.

Bonne journée.

 


Mosis 7 ont aimé
RéponseCiter
Massimanon
(@massimanon)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 96
Topic starter  

@poupic 

Merci pour cette réponse.

Effectivement, ta réponse est simple et concise. Elle semble claire pour toi. Et quoiqu'il arrive je l'apprécie.

C'est vrai qu'elle l'est moins pour moi.

Mais c'est aussi bien d'apprendre des autres.

On ne choisis pas son heure, certes, mais quelque part on choisis sa façon de vivre.

Ceci dit je suis d'accord. On peut travailler sur sa peur. Je suis encore en chemin là dessus.

Je tiens à préciser que je n'attends pas forcément de réponse toute faite sur ce forum, ou peut être l'ai je fais sentir via mon post. Mais l'échange pour moi est toujours constructif. Je pense qu'on peut apprendre de chacun, même si on est unique.

Et oui, il est vrai que nous sommes la solution à nos problèmes, mais parfois juste un soutien moral peut faire la différence.

Merci de m'avoir répondu. Bonne journée.


CleoBip ont aimé
RéponseCiter
Elona
(@elonawasikowska)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 381
 

Je crois que d'un côté, on a tous peur de mourir à des degrés plus ou moins différents. Les gens qui disent "je m'en fous", je ne les crois pas, à part peut-être des gens très âgés qui n'attendent que ça (et encore, j'en ai pas encore vu qui s'en fichaient réellement). On peut penser qu'on s'en fout, même qu'on veut mourir, puis une fois que le risque se concrétise, c'est pas pareil... Je me souviendrai toujours de la sensation que j'ai eue quand je me suis sentie partir lors de ma TS, un énorme "tout ça pour ça", il n'y avait plus que le fait de me rattacher à la vie qui comptait. Instinct de survie sans doute. Toujours est-il que ça ne m'est plus jamais passé par la tête. 

Pour les pensées suicidaires, le désir premier est de mettre fin à la souffrance et pas à la vie en elle-même, et certains peuvent penser que mourir est le seul moyen de ne plus souffrir. Les vieux qui se suicident, eux, veulent mettre fin à leur vie car ils la considèrent terminée, et ils ne se ratent pour ainsi dire jamais.

L'humain est rempli d'ambivalence aussi... Pour l'exemple de la santé, ça me tuait de voir des gens me dire "surtout n'utilise pas ça, il paraît que c'est dangereux" en pointant ma cigarette électronique, le tout avec leur clope au bec comme s'ils avaient oublié que ça c'était vraiment prouvé dangereux. Après quand ils prennent toute leur énergie à péniblement respirer reliés à des bonbonnes d'oxygène "mon dieu ma petite si j'avais su je n'aurai jamais fumé" alors qu'ils savaient, juste qu'ils ne réalisaient pas. Il y a des gens qui ont réalisé mais qui continuent le mauvais comportement aussi, comme le père de ma meilleure amie qui "ne veut plus jamais revivre un infarctus tellement c'est angoissant" mais s'y expose en continuant à fumer et manger gras comme avant. Après il y a des gens qui préfèrent profiter quitte à vivre moins longtemps. Je pense que c'est une question de capacité à se projeter dans l'avenir, j'ai souvent l'impression que l'humain a du mal voire est incapable de se projeter à long terme (moi la première, quoique j'ai arrêté de fumer car des malades respiratoires du tabac, j'en ai vus assez).


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 2953
 
Posté par: @elonawasikowska

Les vieux qui se suicident, eux, veulent mettre fin à leur vie car ils la considèrent terminée, et ils ne se ratent pour ainsi dire jamais.

25% le taux de létalité des TS chez les personnes âgées, on est loin d un suicide aboutit à chaque TS : p


RéponseCiter
Sophie77
(@sophie77)
Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 22
 

Bonjour 

j’ai l’impression de me revoir il y a quelques années 

toujours cette peur de mourir 

et j’avais des troubles somatiques et je me disais toujours que j’avais quelque chose de grave 

hypocondriaque quoi

je mentais aux médecins ce qui me permettait de faire pleins d’examens en voyant plusieurs médecins 

j’ai déjà fait 2 IRM dans la même journée pour la même chose 

et puis c’est parti tout seul 

depuis je me demande si c’était pas à cause de la mort de ma grand mère survenue quelques mois avant que tout commence ?

n’y a t’il pas des choses angoissantes que tu vis ou que tu a vécu ?

peut être qu’une psychanalyse te ferait du bien pour rechercher à quoi c’est du

tout est dans la tête, ça devient une obsession, il faut que tu débarrasse de ça car ça te bouffe la vie et t’empêche de profiter 

il te faut de l’aide je pense : psychiatre, psychanalyse, groupe de paroles pour t’aider a comprendre le pourquoi 

c’est juste mon avis car je l’ai vécu 

prend soin de toi surtout 


RéponseCiter
Massimanon
(@massimanon)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 96
Topic starter  

@sophie77 merci pour ta réponse. 

 

Et bien en règle générale il y a toujours eu un "petit" problème sous jacent derrière ces symptômes. Enfin certains. 

Ma peur d'un cancer du foie c'était des calculs dans la vésicule biliaire. Donc pas tout à fait dans ma tête... 

Mais bon je me soigne. J'ai utilisé le mot hypocondriaque, mais il n'était pas à prendre au sens premier je pense... C'est ça de faire des généralités. Je vais voir les professionnels de santé uniquement si le truc s'installe. 

 

Même si j'avoue que le covid n'aide absolument pas de ce côté là.

En tout cas merci. 

 

Prenez soin de vous, tous. 

 

 


RéponseCiter
Christellebethune
(@christellebethune)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 14
 

Moi aussi, je vérifie beaucoup, des peurs de mourir de plein de choses mais je sens que je suis souffrante et ensuite je ne me soigne plus

aucuns soins dentaires depuis deux ans alors qu'il me manque 8 dents !!! Je n'arrive JAMAIS ) me rendre à mes rendez vous

toujours fatihuée

usée..

une horreur..


RéponseCiter
elena24
(@elena24)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 64
 

Bonjour .

 

Je vous pose cette question :Etes vous  hypocondriaques ?


RéponseCiter
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3433
 

Oui je pense que ça m’arrive.

en janvier j’étais sur d’avoir un cancer des poumons. J’ai appelé l’hôpital mais ils m’ont envoyé boulet j ai fini chez mon médecin traitant. J’ai passé une semaine ptetre plus à avoir l’impression que je me nécrosais  de l’intérieur.

bon a priori j’étais en délire ^^

et toi?


RéponseCiter
Mosis 7
(@mosis-7)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 425
 

 

Posté par: @elena24

Etes vous  hypocondriaques ?

Non


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 579
 

@elena24

Non, par contre je redoute une seule chose, me faire poser un stent, ce qui m'avait fait déclencher. Ceci serait un moindre mal, le pire étant de me faire ponter, donc ouvrir.


RéponseCiter
elena24
(@elena24)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 64
 
Posté par: @noon

@elena24

Non, par contre je redoute une seule chose, me faire poser un stent, ce qui m'avait fait déclencher. Ceci serait un moindre mal, le pire étant de me faire ponter, donc ouvrir.

Un stent ?J'ai lu ,en effet que c'est une alternative au pontage ...Entre deux maux choisir le moindre, si possible !

J'espère que tu n'en n'auras pas besoin( du stent)et que tu peux profiter de ton arrêt de maladie afin de te régénérer malgré les tracas liés à ta reprise ...

Après le mien qui avait duré 2 ans ,j'ai été surprise de constater que certains maux physiques que j'ai depuis l'adolescence s'étaient bien atténués .Au niveau psychologique aussi .   


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 579
 

@elena24 

Salut Elena,

Posté par: @elena24

J'espère que tu n'en n'auras pas besoin( du stent)et que tu peux profiter de ton arrêt de maladie afin de te régénérer malgré les tracas liés à ta reprise ...

En parlant de  stents, je blaguais avec mon cardio en lui disant qu'on allait pas m'en retirer (oh la blague). Lui sérieux, pince sans rire, me dit : "au contraire, on va plutôt vous en rajouter". Pas de surprise, je ne suis pas dupe mais ça m'ennuie fortement pour ne pas dire autre chose... Néanmoins, je redoute le pontage par dessus tout. Du côté des AVC potentiels dus à ma carotide pourrie, je m'y suis fait. On verra ou pas. Côté arrêt maladie, je commence à m'y "faire" et j'ai déjà mis mentalement un pied en dehors de ma société, ce qui est un bien.

Posté par: @elena24

Après le mien qui avait duré 2 ans ,j'ai été surprise de constater que certains maux physiques que j'ai depuis l'adolescence s'étaient bien atténués .Au niveau psychologique aussi .   

Aurais-tu somatisé certains problèmes pour les exprimer à travers ton corps ? Ce que je veux dire, c'est qu'à chaque fois que ça allait très mal, mon eczéma repartait de plus belle, même à des endroits où il n'était jamais allé. Avec l'arrêt, il régresse de lui même, sans cortisone.

Au fait, tu as réussi à trouver facilement du travail sur l'île où tu es ? Es-tu passé par un organisme ? Quoiqu'il arrive, tant mieux s'il te convient. La solitude ne te pèse pas trop par contre ?


RéponseCiter
elena24
(@elena24)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 64
 

@noon Salut .

Comme tu as un bon suivi concernant ton coeur ,sans doute, éviteras tu le pontage .Je comprends que cela puisse te causer de vives inquiétudes!             C'est super que cet eczéma régresse de lui même sans cortisone! 

J'ai une ancienne connaissance qui a eu un pontage il y a plusieurs années et cela s'est bien passé pour l'opération .Et avant qu'il ne reparte définitivement en Métropole ,il allait bien .Je dis bien "ancienne connaissance " car j'ai coupé les ponts depuis .

Suite à l'arrêt de maladie ,ma polyarthrite rhumatoïde semble s'être améliorée ainsi que ma bipolarité .Je dis bien "semble " car cela peut "déraper grave" n'importe quand !!!

Etant fonctionnaire ,j'ai pu conserver mon boulot sur cette petite île .Et pour l'arrêt de maladie de 2 ans ,cela a été plus simple pour les démarches administratives que dans le privé !

N'étant plus en arrêt de maladie depuis  ,j'ai préféré rester sur cette petite île .  Oui ,ce n'est pas toujours facile  car hormis le travail et le sport en pleine nature ,c'est un peu le néant parfois .Mais j'ai appris au fil des ans à accepter de renoncer à pas mal de choses .Ce n'est pas l'idéal ,mais bon ,en raison de la pathologie ,c'est la meilleure solution pour l'instant ...

Grace au travail de développement personnel (lectures ,plus exercices ) j'accepte mieux ,la solitude .Et tous les quinze jours je vais retrouver mon fils ,sa femme et ses deux enfants ...

Quand pensais tu reprendre à mi temps ?

 


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 579
 

Salut @elena24 

Posté par: @elena24

Quand pensais tu reprendre à mi temps ?

Je devais normalement reprendre en mi-temps fin mai mais la société en a décidé autrement, en refusant. Je suis aujourd'hui "bloqué" en arrêt maladie. Si je veux reprendre, c'est directement en temps plein, avec  le gérant à l'affut, fusil au poing. Pour rappel, L'origine de mon arrêt actuel est dû à une gentille proposition de rupture conventionnelle. Cette dernière m'a fait dérailler en up (stoppé dans l'oeuf), d'où le fait qu'on ne va pas m'attendre avec des roses.

J'ai déposé un dossier handicap car je redoute de me faire dézinguer dans tout autre boulot à chaque dépression hivernale, s'il y a. Je suis méchamment échaudé, même si je ne pouvais pas être déçu par l'extrême connerie qui règne dans cette boîte où je suis actuellement. Il y a un roi et des valets corvéables. Tu as une hernie discale qui mérite du temps de repos, on a plus besoin de toi même si tu te l'as chopée grâce à ce magnifique job.

Je vais bientôt être suivi par un organisme afin de voir ce que l'on peut faire. Il va falloir que je bosse je ne sais pas où et comment, car mes allocs vont fondre sous peu sinon. Et même, ça me travaille de ne plus être socialisé.

Posté par: @elena24

Mais j'ai appris au fil des ans à accepter de renoncer à pas mal de choses .Ce n'est pas l'idéal ,mais bon ,en raison de la pathologie ,c'est la meilleure solution pour l'instant ...

C'est ce qu'il nous faut à tous, prendre du recul, la malade aidant, forçant plutôt. C'est très intéressant quand tu dis "ce n'est pas l'idéal", "j'accepte mieux la solitude". J'avoue que ça m'impressionne, il me faudrait un gros travail sur moi pour réussir à le faire, si j'y arrive. Ce n'est pas que j'ai beaucoup de potes ou d'amis, mais j'imagine une certaine aridité des relations là où tu es. Concernant les activités, je vois le tableau.

Au plaisir de te lire


RéponseCiter
elena24
(@elena24)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 64
 

@noon Bonjour .

 

Je te remercie de m'avoir expliqué la nature de tes difficultés ... C'est une période transitoire vraiment anxiogène!

J'avoue ne pas trouver les mots qui puissent te réconforter .Toutefois ,s'il y a un proverbe commun qui est devenu pour moi un leitmotiv: c'est qu'il ne faut pas blâmer une contrariété .

Ce qui en gros revient à dire que ce qui est un problème peut s'avérer ensuite salvateur .

Ce n'est pas du conditionnement "style new âge" ,mais un constat .

Par exemple  , en raison de la maladie (bipo)j'ai dû renoncer pour moult raisons à des projets "essentiels" qui me tenaient à coeur .Sur le coup ,cela m'a paru être un échec total .Puis j'ai réalisé qu'avec cette pathologie ,j'aurais crevé de stress si ces projets s'étaient concrétisés ...

Idem pour la solitude .Etant déséquilibrée ,j'attire à moi des personnes qui le sont .Tu sais comme ce "duo" bipolaire PN...

Et j'ai compris qu'il valait mieux me focaliser pour l'instant sur les rencontres familiales (avec mon fils et ma petite fille de 2 ans et demi ).

C'est sûr ,être seule la plupart du temps (sauf quand je travaille ou vais voir mon fiston et ma petite chérie ) ce n'est pas le rêve .Mais cela m'amène à chercher en moi même les ressources qui me donnent le goût de vivre .

Pas simple à gérer cette maladie !!!

Tu me demandais dans ton précédent message ,sous quelle forme je somatise .

Et bien ,il me semble que je deviens de plus en plus phobique .

J'ai lutté 4 ans contre mon amaxophobie .Puis ayant en partie réglé ce problème (c'était vital de pouvoir conduire lorsque je vais sur la grande île ),je suis devenue phobique des requins .En ce moment ,je recommence à flipper car nous entrons dans la saison cyclonique .Lors de fortes pluies par exemple ,je guette les scolopendres qui pullulent dans le coin .

Et ces temps ci ,pour dormir ,j'ai augmenté ma dose d'anxiolytiques ...Je me suis remise à fumer une dizaine de cigarettes par jour .

Enfin ,bref ...Rien de bien transcendant ce que j'écris là ...

Merci de m'avoir lue et merci de m'avoir écrit .

Tu as deux filles ai je lu ...

 

 

 

 


RéponseCiter
elena24
(@elena24)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 64
 

@noon Bonsoir .

STP peux tu me rappeler l'adresse où je peux écrire afin de supprimer mon inscription ?

Je te remercie infiniment .Il faut que j'arrête d'écrire sur les réseaux sociaux .J'avais réussi à supprimer FB et d'autres réseaux sociaux  et voilà que j'ai fait une rechute en m'inscrivant sur ce site ...

J'ai d'ici peu un mois de vacances et je voudrais me concentrer sur les exercices de développement personnel qui font beaucoup de bien .

Je te remercie .


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 579
 

@elena24 

Salut !

Je n'ai pas pu répondre à ton mail précédent, encore. Je réponds toujours quand on m'interroge, sauf oubli patent.

Pour ton compte, on ne peut pas le fermer, même modo que nous sommes. Beaucoup, dont moi-même, se sommes posés la question de fermer notre compte. Ce n'est malheureusement pas possible sur ce type de forum. Je peux à la limite effacer tous tes posts, au mieux. Sinon, abstiens-toi de revenir ici et ils sombrerons dans les limbes du site.

Si un pseudo devait me mettre face à des posts que je "n'aime pas trop", ben ça reste une bataille de pseudo. Côté taf, je me suis déjà bien épanché ici, et il faudrait qu'un collègue fasse un travail de fourmi à recoller tous les morceaux pour peut-être m'identifier. Et si oui, j'assume ma position. De même pour certaines conneries car je n'avais pas les yeux en face des trous. C'est la vie.

Tout ce laïus pour te dire que tes posts peuvent dormir en paix ici, personne ne viendra les déterrer, car il faut une très bonne raison pour cela. Par contre, il te faudra résister à l'envie de revenir ici si tu veux respecter ton souhait actuel.

Rien ne t'interdit de disparaitre 1 mois, 1 trimestre, 1 an avant de revenir sous de meilleurs hospices.

NooN


RéponseCiter
Page 1 / 2

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Changez de Mutuelle quand vous le souhaitez !