Bipolaire depuis 30...
 
Notifications
Retirer tout

Bipolaire depuis 30 ans et je l'accepte seulement

10 Posts
5 Utilisateurs
2 Likes
1,116 Vu
Samuelle5
(@samuelle5)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 62
Début du sujet  

maintenant. J'ai pourtant fait tout comme il fallait pendant longtemps. Trouver la bonne psychiatre, prendre bien mes médicaments. Mais stabilisée pendant 20 ans j'ai cru que je l'étais pour de bon. J'ai décidé de diminuer les médicaments jusqu'à ne plus en prendre. Et entre 2012 et maintenant tout est reparti en vrille.

Ce qu'il y a de plus difficile pour moi dans cette affection (joli) c'est de l'admettre. Même au début (et on m'a donné le bon diagnostic pratiquement dès le début) je n'y croyais qu'à moitié. C'était si proche de ce que j'avais toujours été et d'une certaine manière c'est le hic.

J'ai écrit deux livres publiés chez l'Harmattan : un recueil de nouvelles où à la fin j'ai écris quelques nouvelles sur mes troubles de toujours. Et un roman sur un homme seul qui sauve un vieux suicidaire et s'en fait presque malgré lui, un ami.

J'ai déménagé en Moselle pour m'occuper de ma mère qui est décédée à présent. Et je me retrouve dans une ville où je ne connais personne et fâchée avec toute ma famille - ils ont peur que mon problème soit contagieux quelque chose comme ça aussi. Ayant vécu jusque-là à Paris, je suis ici plus seule que jamais, isolée comme un moine. 

Accepter cette bipolarité, c'est aussi accepter d'être plus petite que ce que j'imaginais, moins importante que ce que je croyais. Et c'est douloureux.


   
Laurent reacted
Citation
kust
 kust
(@kust)
Famed Member
Inscription: Il y a 7 ans
Posts: 3055
 

Bonjour, j'ai pas compris pourquoi ça vous rend plus petite d être malade, vous pouvez m expliquer?:p


   
RépondreCitation
Samuelle5
(@samuelle5)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 62
Début du sujet  

J'ai longtemps agit et écrit beaucoup de choses pour qu'aucune maladie psychique ne soit moquée. J'ai parlé de fierté. Mais je viens de déjanter sérieusement ces derniers mois et je devrais dire ces dernières années. Et principalement j'ai engueulé tout le monde autour de moi à tort ou à raison. Et ceux qui sont restés des potes sont rares. J'ai imaginé des choses trop grandes et fausses. Alors oui je me sens plus petite d'en être arrivée là. Oui je continue de préférer le temps où je ne me croyais pas vraiment malade.


   
RépondreCitation
ver00
(@ver00)
Famed Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 3016
 

Bonsoir, c'est pas étonnant que ça prenne bcp de temps, il faut lutter contre son égo .


   
RépondreCitation
ver00
(@ver00)
Famed Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 3016
 

Certains ont plus à faire que d'autres !

Annonce

   
RépondreCitation
Panda
(@panda)
Active Member
Inscription: Il y a 7 ans
Posts: 12
 

Hello @samuelle5 

Pourquoi ne pas ecrire sur les difficultés lié aux troubles bipolairea, sur ton histoire, sur ces dernieres annees difficiles ? 

Si ta vie en moselle ne te convient pas pourquoi ne pas changer de nouveau ? 

Je n'y connais pas grand chose sur la bipo ou meme sur la vie. Je decouvre petit a petit cette maladie (que c'est laid comme terme), et je pense qu'etre entouré est primordial mais il est vrai que c'est difficile car beaucoup d'incomprehension ... J'ai perdu des amis et me bat toujours pour garder amis, famille et relation amoureuse. C'est difficile mais je fais des efforts et ils en font aussi. Comunication 💪

Pour moi, tu ne dois pas avoir honte d'avoir des bas, on en a tous, meme les gens "normaux" (lol c'est ce que me disent mes amis quand je deprime) mais il est vrai que c'est tres difficile. 2 jours de deprime, une dispute, une mega honte et la ca va mieux. Vive la bipolarité !! Avec du recul, oui j'ai eu un coup de mou et alors ? Je passe a autre chose et j'avance ! Reprise des medicaments, reprise de la nouriture, bientot le boulot et beaucoup de partage avec mes proches et vous !

Step by step ... 

Peut etre faire un pas vers ta famille ou tes amis, demander pardon si besoin est et expliquer qu'etre bipolaire ca peut vouloir dire incendier ses proches pour rien mais les aimer quand meme. Je veux dire par la qu'on est difficile mais on ne métrise pas forcement, les down peuvent etre violent a vivre pour l'entourage c'est vrai mais le pire est pour nous. J'espere que si ils comprennent ca ils seront me pardonner et continuer a avancer a mes cotes. 

Désolé pour les fautes 😁 bon courage !


   
RépondreCitation
Samuelle5
(@samuelle5)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 62
Début du sujet  

Merci Anne pour ta réponse et bonjour! En fait comme je me suis faite hospitalisée il n'y a pas si longtemps je suis encore sous le choc. Et n'ayant pas tout les symptômes de la bipolarité je pensais pouvoir m'en sortir. J'ai les fameux bas et haut, mais jamais de dépense excessive ni envie de séduire tout le monde. C'est seulement depuis deux moins que je fais face à mes troubles, que je les regarde en face. Jusque-là et comme les traitements marchaient bien, je finissais par me dire que je n'en avais pas besoin. Petit à petit je reprends contact avec des amis et ils m'aident à refaire surface. Je ne suis plus vraiment dépressive, c'est plutôt une tristesse de vivre parfois dans une telle solitude alors que toute ma famille est dans la région. Et c'est eux qui ne me pardonneront pas, ils ont bien trop peur de ma soi-disant maladie. Les moments up je m'en méfie à présent.


   
RépondreCitation
Panda
(@panda)
Active Member
Inscription: Il y a 7 ans
Posts: 12
 

Je comprends, je n’ai jamais été hospitalisé mais j’imagine que c’est très dur.

Faire face à cette maladie, l’accepter, arriver à vivre avec c’est terriblement difficile ... pour nous et nos proches. La tristesse de vivre, je connais. Je pense souvent, très souvent, que je ne m’en sortirais jamais que si aujourd’hui ma peine n’est pas assez forte pour que j’en finisse un jour elle le sera. Les up, les down, encore et toujours, je ne veux pas vivre comme ça. J’ai trouvé la force d’essayer de nouveau et d’etre Positive en pensant au présent. Mais j’ai enormement de mal à me projeter.  

Je me reconnais aussi dans la solitude malgres l’entourage ... mais je ne comprends pas bien pourquoi ta famille a peur de ta maladie. C’est psychologique pas contagieux. Après qu’ils ne comprennent pas certaines de tes actions ou réactions, je peux le concevoir ... mais si ils s’intéressent un minimum à la bipolarité ils prendraient conscience que tu ne contrôle pas tout, que tu souffre énormément, et que, tu as besoin de leur soutient. Mais si la situation est bloqué, déculpabilise toi au Max et parfois sa famille se sont les gens qui sont présents, ses amis ... 

En tout cas je te souhaite bon courage et n’hesite pas si tu as besoin de parler. 


   
RépondreCitation
Samuelle5
(@samuelle5)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 62
Début du sujet  

Merci Anne. Je renoue en ce moment avec des amis et cela me fait le plus grand bien. Je suis encore troublée par mon hospitalisation et la bouffée délirante qui l'a précédée mais j'y fais face pour de bon cette fois. Je n'ai pas été hospitalisée pendant vingt ans parce que je prenais toujours très bien mon traitement. Jusqu'à me demander si j'étais guérie tellement ça marchait bien. Non je suis toujours fragile et j'ai besoin de médoc il me faut simplement l'accepter à nouveau.


   
RépondreCitation
YooY
 YooY
(@yooy)
Honorable Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 648
 

J'ai moi aussi été hospitalisé (1 semaine) début janvier, c'est dur à vivre. On se sent seul et on se dévalorise. J'espère que tu arriveras à remonter ta pente, les amis sont importants, les miens se décarcassent mais je suis plutôt dans une phase d'évitement, en mode Bernard l'hermite. C'est chouette que tu aies écris des livres, ça prouve que tu as un univers intérieur riche et une grande imagination, bravo.


   
Panda reacted
RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce