en couple avec un b...
 
Notifications
Retirer tout

en couple avec un bipolaire, je me pose trop de questions

3 Posts
3 Utilisateurs
0 Likes
740 Vu
lilili
(@lilili)
New Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 3
Début du sujet  

Bonjour à tous, 

 

je ne pensais pas que je me laisserais tenter à dévoiler mon histoire sur un forum, mais force est de constater que je suis vraiment perdue.

Je suis en couple avec une personne diagnostiquée bipolaire depuis environ 10 ans et nous avons des jumeaux de trois et demi.

Nous avons huit ans de différence. J'ai connu ses épisodes maniques avant notre relation, mais à vrai dire j'étais jeune, et je trouvais cela plutôt charmant.

Je le trouvais intéressant, charismatique et surtout drôle.

C'est une personne qui n'a jamais eu une vie professionnelle stable, allant de petits boulots en petits boulots, avec des périodes de chômages durant lesquelles, bien souvent,  il est tombé en dépression.

l'année dernière il a eu deux épisodes dépressifs, épisodes durant lesquels il s'abandonne complètement, il s'alcoolise beaucoup.

suite à cela je lui ai demandé d'être suivi régulièrement par un psychothérapeute, car il est sous depakote mais n'a aucun suivi.  

 Je lui ai aussi demandé de suivre une formation professionnelle afin d'avoir un projet qui puisse le mener à une situation stable. Il a tout de même 42 ans.

Annonce

Durant ces deux phases, j'ai beaucoup porté:  les enfants, le boulot, la maison et surtout lui. Ces conditions étaient un peu "la condition" à notre couple.

Il a pu s'inscrire et commencer une formation en Octobre (formation qui dure un an) mais n'a pris aucun rdv avec un psy (malgré mes demandes).

A la rentrée des vacances de noel, il a commencé à,  peu,  voir ne pas dormir, à s'alcooliser en petites quantités. Il s'est repris quasi immédiatement en prenant un médicament l'aidant à calmer ses angoisses. Puis en février cela a été la chute totale, il s'est remis à boire de l'alcool fort en me le cachant. J'ai appris qu'il était alcoolisé en présence des enfants (je travaille beaucoup le soir).

Il a fait semblant d'aller bosser  à deux reprises et revenait complètement alcoolisé le soir. Je lui ai demandé de partir quelques jours chez ses parents, car tous cela est très lourd à porter pour moi.

il est parti trois jours sans donner de nouvelles à personne, nous étions (proches et moi même) fou d'inquiétude et nous sommes même rendue à la gendarmerie.

Je l'ai trouvé sur un parking dans sa voiture avec trois ou quatre bouteilles de wisky vide. Il avait passé trois nuits dans cet état.

Actuellement il est hospitalisé.

Je ne sais pas quoi faire, j'ai tellement vecu, esperé, imaginé à sa place. je ne peux plus avoir le rôle de mère, c'est une angoisse quotidienne, constante.

Je ne me vois pas revivre un tel épisode, et, à la fois, cela me fait tellement mal de le savoir ainsi.

Je me demande si je l'aide vraiment, et je me demande aussi si j'arriverais à avancer avec lui.

Par moment, j'ai le sentiment d'avoir mis mes projets de côté pour m'occuper des siens.

Bon, l'expression n'était pas au top, merci, si il y des lecteurs 


   
Citation
Minimax
(@minimax)
Reputable Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 318
 

Bonjour LiLiLi ... joli pseudo. Il est déjà sur un palier stable puisqu'il est hospitalisé. Je vois rien à ajouter aux solutions que vous avez envisagées. Suivi psy, formation, hygiène de vie. Il lui reste à respecter ce fonctionnement s'il veut s'épanouir. Je crois que c'est le moment pour lui de la prise de conscience durable. Le respect de sa femme et de ses enfants serait un bon ressort je pense. Un petit hic en vous lisant:

"je ne peux plus avoir le rôle de mère" ... c'est bien que vous l'avez eu. Alors je suis d'accord avec vous, vous n'avez plus à l'être. A lui de vous vouloir en tant que sa femme. Tout se mérite dans la vie (je pense que les bipo sont des affectifs et qu'ils ont malgré les apparences, un grand sens de l’honneur ... pas de vicieux chez nous.)

Toujours selon mon point de vue .....MiniMax


   
RépondreCitation
JeromeS91
(@jeromes91)
Eminent Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 40
 

Dans un premier temps demandé vous si vous l'aimez avec ses défauts. Ma femme passe par tous les stades. La dépression où c'est plutôt facile à gérer car elle ne me repousse pas et elle a besoin de mes câlins que je lui donnent dès qu'elle en a besoin. Par contre l'autre phase où vous êtes une prison qui l'étouffe et que sa volonté de vous quitter est forte vous fais souffrir au point de vous rendre dépressif.

 Ne laissez personne vous dire ce que vous devez faire. Vous aurez des quittez le il ne fera que vous faire souffrir.

Je dis juste écoutez vos sentiments pour lui et demandez vous où sont vos limites. Ces deux choses sont très variables d'une personne à l'autre.

Bon courage à vous!


   
RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce