Forum des bipotes

Notifications
Clear all

[Épinglé] Presentation

Page 25 / 26
 

RollerCoaster
(@rollercoaster)
Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 49
 

@lilith39 De rien. Ce texte n'est plus à moi, maintenant, plus vraiment. Je l'ai jeté à la mer Mbps et TCP/IP. Qu’il circule.

J'ai vu que tu étais en "up" lilith39, alors fais gaffe. Tu connais la force des crashs, alors ne soient pas pied au plancher, garde un pied sur le frein.


RéponseCiter
RollerCoaster
(@rollercoaster)
Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 49
 

@yannounnet1973 Cool que tu aies aimé mon texte. Tu peux diffuser à qui tu veux, du moment que c'est le PDF intégral.

Ma vie à moi ressemblait au premier épisode de Mr. Robot (d'ailleurs, j'ai chialé en le regardant). J'ai mis mon profil à jour, ça sera peut-être plus clair.

Tu écris, toi aussi ? Ou alors, à quoi t'occupes-tu ? Des passions ?


RéponseCiter
Lilith39
(@lilith39)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 142
 

@RollerCoaster

J'essaie.... J'ai encore temporisé aujourd'hui pour appeler ma psy. J'en suis a peu près a : ça déconne, je sais, mais je m'en fout, et tant qu'a faire, autant y aller a fond et creuser plus profond, et que ça ai l'air fun... Si ça te parle.... 

Mais j'essaie vraiment de faire gaffe. 


RéponseCiter
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3433
 

Moi ça me parle  bcp. Je suis comme ça aussi.


RéponseCiter
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 144
 

@rollercoaster,

Votre texte est impressionnant de réalisme quant à la maladie bipolaire. Il reflète, comme peu d'écrits savent le faire, la souffrance et l'injustice de cette pathologie.

Je l'ai envoyé à mon conjoint afin qu'il puisse me comprendre un peu plus.  Car il est très difficile pour moi de mettre des mots sur les maux...

Je me retrouve tellement dans ce texte. Et votre style est vraiment top.Bravo!

J'ai juste une question qui me vient à l'esprit: vous décrivez parfaitement la manie et la dépression, mais qu'en est-il de l'euthymie ? 

Bonne soirée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


RéponseCiter
yannounnet1973
(@yannounnet1973)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 97
 

je te répondrais que je tente de vivre malgré cette handicape que peut être la bipolarité mais bon je tente de faire avec de vivre tous ces changements d'hummeur je suis un combattant mais évidemment je n'utilise pas de mollécule type régulateur de l'humeur antiépileptique neuroleptique je me contente d'un antidépresseur effexor 2 par jour et 3 anax 0,50mg par jour ainsi que 1 solian 100mg c'est tout mais c'est déjà énorme bref je fais avec et en cas d"'autres phases mon psychiatre modifis le traitement quand il s'agit de phase maniaque mais pour les bouffées délirantes qui ne duerent que 3 jours rien à faiere à part vivre son côté mystique bon je concluerai donc pour le moment bien à vous yann unbipolaire bien atteint

 


RéponseCiter
RollerCoaster
(@rollercoaster)
Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 49
 

@eliebipbip Merci pour vos commentaires élogieux à propos de mon texte.

Concernant les phases euthymiques, chez moi, elles sont malheureusement très rares. J'ai un trouble bipolaire de type II à cycles rapides. Soit je suis dépressif (plus ou moins, mais parfois au fond du gouffre), soit "up" et, là, tout est possible, de l'hyperactivité créative, comme quand j'ai écrit ce texte, à l'irritabilité, la colère, l'insomnie aiguë, parler à mille mots par minutes, etc.

Ça fait trente ans que ça dure, même si j'ai été diagnostiqué très tardivement, à ~40 ans, et ça m'épuise, me fait vieillir prématurément.

Bref, dur-dur, mais il fallait que j'écrive ce texte. Les gens "normaux" ont beaucoup de mal à cerner les conséquences du troubles bipolaires et, comme j'en avais assez de tenter d'expliquer ce que je traversais à mes amis, ma famille, quelques collègues, etc., je me suis dit qu'un texte assez court, bien écrit, à la deuxième personne, serait encore la meilleure solution.

Beaucoup de lecteurs me disent : "Vraiment ? Je n'aurais jamais cru que c'était à ce point là !" Ça fait même parfois peur à certains. Mais les retours concernant mon style sont généralement très positifs. C'est pourquoi j'ai décidé de le diffuser sous licence "Creative Commons", de façon à ce qu'il puisse circuler et servir d'outil à ceux qui s'y retrouvent pour faire comprendre à d'autres ce que nous traversons.

J'ai aussi l'espoir que des jeunes qui ne seraient pas encore diagnostiqués et qui liraient ce texte puissent se dire "Mince, mais c'est ce que je vis... il faut que j'en parle à ma famille, mes amis, mon médecin, un psychiatre, etc."

Malheureusement, je ne sais pas trop comment faire pour donner plus de visibilité à ce texte. Le poster sur ce forum est une chose, mais j'aimerais qu'il circule plus. Étant donné qu'il est librement diffusable, il ne faut pas hésiter à l'imprimer, le laisser traîner sur des coins de table, le reposter sur d'autres forums, etc. Je l'ai écrit en me disant : "il faudrait qu'il circule comme un flyer, qu'il traîne partout où ça pourrait avoir un intérêt."

Merci encore pour vos compliments et prenez soin de vous.


RéponseCiter
yannounnet1973
(@yannounnet1973)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 97
 
Posted by: @rollercoaster

@eliebipbip Merci pour vos commentaires élogieux à propos de mon texte.

Concernant les phases euthymiques, chez moi, elles sont malheureusement très rares. J'ai un trouble bipolaire de type II à cycles rapides. Soit je suis dépressif (plus ou moins, mais parfois au fond du gouffre), soit "up" et, là, tout est possible, de l'hyperactivité créative, comme quand j'ai écrit ce texte, à l'irritabilité, la colère, l'insomnie aiguë, parler à mille mots par minutes, etc.

Ça fait trente ans que ça dure, même si j'ai été diagnostiqué très tardivement, à ~40 ans, et ça m'épuise, me fait vieillir prématurément.

Bref, dur-dur, mais il fallait que j'écrive ce texte. Les gens "normaux" ont beaucoup de mal à cerner les conséquences du troubles bipolaires et, comme j'en avais assez de tenter d'expliquer ce que je traversais à mes amis, ma famille, quelques collègues, etc., je me suis dit qu'un texte assez court, bien écrit, à la deuxième personne, serait encore la meilleure solution.

Beaucoup de lecteurs me disent : "Vraiment ? Je n'aurais jamais cru que c'était à ce point là !" Ça fait même parfois peur à certains. Mais les retours concernant mon style sont généralement très positifs. C'est pourquoi j'ai décidé de le diffuser sous licence "Creative Commons", de façon à ce qu'il puisse circuler et servir d'outil à ceux qui s'y retrouvent pour faire comprendre à d'autres ce que nous traversons.

J'ai aussi l'espoir que des jeunes qui ne seraient pas encore diagnostiqués et qui liraient ce texte puissent se dire "Mince, mais c'est ce que je vis... il faut que j'en parle à ma famille, mes amis, mon médecin, un psychiatre, etc."

Malheureusement, je ne sais pas trop comment faire pour donner plus de visibilité à ce texte. Le poster sur ce forum est une chose, mais j'aimerais qu'il circule plus. Étant donné qu'il est librement diffusable, il ne faut pas hésiter à l'imprimer, le laisser traîner sur des coins de table, le reposter sur d'autres forums, etc. Je l'ai écrit en me disant : "il faudrait qu'il circule comme un flyer, qu'il traîne partout où ça pourrait avoir un intérêt."

Merci encore pour vos compliments et prenez soin de vous.

vraiment une bonne description bien à vous yann


RéponseCiter
RollerCoaster
(@rollercoaster)
Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 49
 

@yannounnet1973 Tant mieux, alors, et merci, car c'était mon but 😎.

J'ai vu que vous aviez des bouffées délirantes, parfois. Je suppose que c'est pour ça que le Solian est prescrit. J'en ai eu il y a une trentaine d'années, mais ça ne me réussissait pas du tout, étant donné que j'avais été mal diagnostiqué.

Quant au fait d'avoir un côté mystique, comme vous dites, il n'y a rien de pathologique là-dedans. Tout dépend jusqu'où va votre mysticisme. Questionner la réalité est une chose saine, se laisser embarquer dans des délires sans queues ni tête ou paranoïdes, c'est autre chose. Tentez d'équilibrer les deux me semble être votre défi !

Laissez votre imagination gamberger, mais dans le limites du raisonnable. Vous avez essayé d'écrire vos idées, de faire un texte de vos pensées mystiques, puis de les relire quand vous êtes dans une phase plus apaisée, pour mesurer votre tendance à partir en vrille ?

Parfois, on se surprend, en se relisant quelques semaines ou mois plus tard.


RéponseCiter
Nivelant
(@nivelant)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 7
 
Posté par: @rollercoaster

Parfois, on se surprend, en se relisant quelques semaines ou mois plus tard.

Ces quelques mots résonnent avec justesse dans mon crâne. Lorsque l'on écrit dans une de nos deux périodes, on a tendance à faire ressortir des sentiments, des émotions qui mettent en lumière l'opposition qu'il y a entre ces deux phases et surtout, l'écart terrible qui les sépare. Écrire, c'est aussi une manière de cracher le Noir dans lequel notre langue s'embourbe, comme un oiseau pris au piège dans du pétrole. L'art des vers n'est pas à négliger, notamment pour notre face sombre. On a besoin, souvent, d'évoquer la souffrance que l'on ressent par maintes et maintes figures de style (métaphores, allégories, etc) ; la Poésie permet de le faire. Et lorsque l'on est dans ces phases pleines de productivité, refuser les desseins qui s'offrent à nous, ce serait tellement dommage ! Je crois qu'il est plus qu'important de saisir les quelques privilèges que la maladie nous accorde.


RéponseCiter
Soleil radieux
(@soleil-radieux)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 4
 

Bonjour tout le monde,

Je suis bipolaire et je me soigne.

J'ai 52 ans et un long parcours avec la maladie.

Je suis bipolaire type 1 et je viens de survivre à un épisode maniaque terrible suite à mon arrêt des médicaments.

J'ai été hospitalisée un mois après avoir tout cassé chez moi et fait des dépenses énormes et des problèmes avec la police et aussi avec les amis et la famille.

Cela fait un an que je suis sortie de l'hôpital et depuis je prends scrépuleusement mes médicaments même si j'ai du mal à trouver un bon psychiatre dans ma ville.

Je suis en invalidité depuis 8 ans et j'ai eu du mal à obtenir mes droits entrant dans des litiges de tribunaux en vain qui ont empiré ma maladie.

Le bon côté des choses est que j'ai suivi des formations online et j'ai fait du volonteering ce qui m'a donné un soufle pour continuer.

En manie j'ai fait des tentatives de suicides qui heureusement n'ont pas abouti et me voilà bien vivante. Je me pince !

Je suis auteur de nombreux ouvrages même si je ne suis pas connue. La plupart se trouvent sur Amazon et comme j'ai supprimé mon email de contact de Kindle Ebook writer, je n'y ai plus accés.

J'ai supprimé toute l'information que j'avais et cassé mon pc portable un vaio blanc très coquet ainsi que mon smartphone, jeté mes livres, mes vêtements, mes meubles, mes électroménagers, tout.

Bon, j'avais envie d'en parler! 

En ce moment, j''essaie de refaire surface et de retrouver mes émotions positives en faisant le deuil de tout ce qui est arrivé avec la rechute maniaque.

Je vie au ralenti. Je vie avec ma mère 79 ans. Mes amies ont pris la poudre d'escamplette car j'ai publié sur Facebook des textes méchants sur eux en manie. Je me suis excusée mais elles n'ont pas accepté mes excuses.

Je me retrouve seule surtout après avoir mis fin à une relation à distance avec un narcissique pervers qui m'a causé beaucoup de mal et que j'ai longtemps idéalisé.

J'ai envie d'écrire un livre roman qui s'intitulerait "la vie au ralenti" de comment vivre des émotions positifs lorsqu'on est malade, invalide et bipolaire dans une ville du Maroc où la qualité de soins laisse à désirer et où on fait beaucoup d'effort pour monter à la surface du monde sans grand résultat.

Je suis contente d'être sur le Bipolaire.com. Je connais l'ancienne version que j'ai parcouru il y a dix ans environ.

Soleil radieux

 

 

 

 


RéponseCiter
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3433
 

@soleil-radieux

Bonjour et bienvenue !!


RéponseCiter
Soleil radieux
(@soleil-radieux)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 4
 

Merci Melo ! 

Je viens d'attérir et je cherche les posts pour réagir.


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 579
 

@soleil-radieux

Bienvenue ici !

A te lire


RéponseCiter
Soleil radieux
(@soleil-radieux)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 4
 

Merci NooN ! 😉 


RéponseCiter
Genew
(@genew)
Bipo
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 36
Topic starter  

Bienvenue et beau projet 😊


RéponseCiter
Kamel92700
(@kamel92700)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 5
 

@genew merci beaucoup j’essaie de m’améliorer 


Genew ont aimé
RéponseCiter
Kamel92700
(@kamel92700)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 5
 

Bonsoir à tous et toutes!!!

J’aimerai avoir l’avis de certains d’entre vous.

Cela concerne la prise de café.

En effet depuis 2 ans que j’en consomme à savoir 6-7 tasses par jour j’ai mon humeur qui flanche je suis déstabilisé en même temps.

J’ai lu également que c’était pas conseillé étant bipolaire moi j’ai pu être stabilisé pendant presque 10 ans.

Je menais une vie normale et là avec le café ça joue sur mon humeur.

Merci à tous et toutes et bon courage 


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 579
 

@kamel92700

Bonjour,

En effet, le café est déconseillé. Je me borne à 3 tasse/jour, sinon ça speed. Les expresso sont ceux qui comportent le moins de caféine, ceux à filtre le plus. Question de temps de contact avec l'eau.

https://www.maxicoffee.com/blog/espresso-ou-cafe-filtre-parlons-cafeine/

J'essaie de privilégier les décaf mais c'est moins bon à mon goût.


RéponseCiter
Christellebethune
(@christellebethune)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 14
 

@soleil-radieux

Bonjour et enchantée!

moi aussi j'ai des soucis avec la police à cause de crise

j'ai 45 ans.. je suis en cj d'ailleurs..


RéponseCiter
medespoirch
(@medespoirch)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 1
 

Merci pour nous donner cette occasion https://www.lebipolaire.com/

je suis infirmier Jerome Dureyl chez Medespoir


RéponseCiter
Page 25 / 26

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Changez de Mutuelle quand vous le souhaitez !