Notifications
Retirer tout

Bipolarité et trouble anxieux

Page 1 / 2
 

Mattoaka
(@mattoaka)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 13
Début du sujet  

Bonjour à tous, 

j'ai 28 ans et j'a été diagnostiqué bipolaire fin février (donc très récemment). Mes premiers troubles mentaux sont apparus en 2016. En plein dans mes études et sachant que j'allais passer un concours l'année suivante, je me revois travailler seul chez mes parents et être saisi d'angoisse. Depuis l'anxiété grignote ma vie. Je me lève avec une boule au ventre et je me sens anxieux 24h sur 24 sans que je ne puisse l'expliquer. J'ai des phases où je vais bien, voire trop bien (je deviens un boulimique du travail et même alimentairement parlant. Bref, je suis dans l'excès dans tout) et des phases où la chute anxieuse fait mal (l'anxiété revient m'habiter du matin jusqu'au soir)... C'est perturbant. Quand l'anxiété dévore tout, j'ai des idées noires très prononcées. J'ai déjà eu deux anti-dépresseurs (Seroplex puis Effexor). Au départ, ils m'aidaient super bien à remonter la pente mais finalement, ils n'empêchaient pas les rechutes (sans grandes raisons, souvent) et mon médecin généraliste m'augmentaient sans cesse les doses.... Je tiens à préciser, c'est qu'en parallèle, j'ai essayé beaucoup de thérapies : psychanalyse, hypnose, TCC, EMDR.....Fin février, une rupture sentimentale douloureuse et un excès de boulot (je pense) m'ont conduit à une énième rechute dépressive anxieuse où j'ai failli faire une connerie. J'étais désemparé en pensant que j'étais incurable et que j'allais tout perdre. J'ai un métier que j'aime et une famille qui me soutient mais la souffrance était trop forte. J'ai été hospitalisé. Depuis, le psychiatre m'a fait sevrer d'Effexor et je suis sous Depakote et je ne sens qu'une très légère amélioration. J'ai aussi de l'Atarax. Ma pote, l'anxiété, est là sournoise H24 et c'est difficile de la contenir. Je ne sais plus quoi faire. Je ne revois pas ma psychiatre avant le 17 mai. J'ai décidé de reprendre le reprendre le travail pour penser à autre chose car je suis à bout. Quelqu'un vit-il la même chose ? 


Citer
Psychopote
(@psychopote)
Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 43
 

Bonjour, il faut parfois un peu de temps pour trouver les bons traitements. Sur le long terme ça fera effet. Demande à revoir ton psychiatre le plus tôt possible, pour tes angoisses. Et vois le psychologue pour en parler, ça peut aider en attendant. Courage, tout passe, même quand on se sent enfermé et sans espoir. Ça passera.

 


RéponseCiter
AudreyS
(@audrey0505)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 5 ans
Msg: 18
 

Bonjour @Mattoaka

Moi ce qui m'étonne dans ta prise en charge actuelle c'est qu'apparemment tu n'as pas d'anxiolytique (type Seresta, Tercian ou autres...) alors que pour des troubles anxieux c'est la base ! Et deuxièmement que tu ne vois pas ton psychiatre avant le 17 mai, c'est très long pour quelqu'un qui a fait une période de dépression il y a peu de temps. Vraiment parle lui des anxiolytiques à ton psychiatre et n'hésite pas à l'appeler pour avoir un rendez vous plus tôt c'est pas possible de te laisser comme ca.

Le trouble anxieux fait partie du trouble bipolaire à plus ou moins forte dose. Nous avons tous des bipolarités différentes. Personnellement je suis hyper anxieuse en hase de dépression et il n'y a que les anxiolytiques qui m'aident, je les prends en systématique ou en "si besoin" géré toute seule.

Juste encore une chose : fait attention à la reprise trop rapide du travail car si en effet tu penses à autre chose, il y a le reste (fatigue, stress...) qui peuvent favoriser la rechute. Je dis ca en connaissance de cause car depuis des années j'ai toujours voulu retourner au boulot le plus vite possible et à chaque fois je l'ai payé au prix fort. Cette fois ci je suis en arret depuis décembre et seulement maintenant je commence à envisager de (peut être) reprendre prochainement mais par contre ce sera uniquement à mi temps thérapeutique, pas de temps plein, impossible...

Bon courage !

 


RéponseCiter
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 3972
 

Tous les psychiatres ne donnent pas d’anxio. Le miens n’aime pas ça et il ne m’en prescrit pas. Il préfère donner des neuroleptiques.


RéponseCiter
AudreyS
(@audrey0505)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 5 ans
Msg: 18
 

@malette

Je comprends qu'ils veuillent éviter le phénomène d'accoutumance de anxios mais alors par contre le neuroleptique n'agit pas directement sur les anxiétés et là c'est quand même ca le propos. Après on ne réagit pas tous pareil aux médicaments c'est sûr...


RéponseCiter
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 3972
 

Je crois que ça dépends des neuroleptiques. Certains sont prescrits pour les grosses angoisses genre le tercian et l’olanzapine. Mais il y en a d’autres il me semble.

en tout cas moi quand jnai des angoisses hypocondriaques genre je me sens pourrir de l’intérieur, un zyprexa et ça part. Après j’en chie pendant des mois pour me remettre de ces angoisses mais ça passe.

après comme tu dis tout le monde réagit de manière différente.


RéponseCiter
Mattoaka
(@mattoaka)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 13
Début du sujet  
Posted by: @audrey0505

Bonjour @Mattoaka

Moi ce qui m'étonne dans ta prise en charge actuelle c'est qu'apparemment tu n'as pas d'anxiolytique (type Seresta, Tercian ou autres...) alors que pour des troubles anxieux c'est la base ! Et deuxièmement que tu ne vois pas ton psychiatre avant le 17 mai, c'est très long pour quelqu'un qui a fait une période de dépression il y a peu de temps. Vraiment parle lui des anxiolytiques à ton psychiatre et n'hésite pas à l'appeler pour avoir un rendez vous plus tôt c'est pas possible de te laisser comme ca.

Le trouble anxieux fait partie du trouble bipolaire à plus ou moins forte dose. Nous avons tous des bipolarités différentes. Personnellement je suis hyper anxieuse en hase de dépression et il n'y a que les anxiolytiques qui m'aident, je les prends en systématique ou en "si besoin" géré toute seule.

Juste encore une chose : fait attention à la reprise trop rapide du travail car si en effet tu penses à autre chose, il y a le reste (fatigue, stress...) qui peuvent favoriser la rechute. Je dis ca en connaissance de cause car depuis des années j'ai toujours voulu retourner au boulot le plus vite possible et à chaque fois je l'ai payé au prix fort. Cette fois ci je suis en arret depuis décembre et seulement maintenant je commence à envisager de (peut être) reprendre prochainement mais par contre ce sera uniquement à mi temps thérapeutique, pas de temps plein, impossible...

Bon courage !

 

Merci beaucoup pour ton message. J'ai peur d'avoir surestimé mes forces pour cette reprise... Je suis enseignant. On verra bien.... Combien de temps durent tes phases de dépression ? 


RéponseCiter
Mattoaka
(@mattoaka)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 13
Début du sujet  

L'Atarax me "shoote" un peu. Au début, j'avais du mal à accepter de prendre des anxiolytiques, me disant que je devais "prendre sur moi". J'en avais pas mal pris en 2016 jusqu'à ne plus obtenir d'effets donc je voulais "gérer" au mieux sans développer d'accoutumance. Je suis actuellement un atelier de groupe dans l'hôpital où j'habite. On nous a expliqué que les neuroleptiques peuvent soigner l'anxiété rebelle. J'en parlerai à ma psychiatre. J'espère qu'elle pourra me recevoir avant le 17 mai sinon ça va être compliquée. 


RéponseCiter
AudreyS
(@audrey0505)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 5 ans
Msg: 18
 
Posted by: @mattoaka
Posted by: @audrey0505

Bonjour @Mattoaka

Moi ce qui m'étonne dans ta prise en charge actuelle c'est qu'apparemment tu n'as pas d'anxiolytique (type Seresta, Tercian ou autres...) alors que pour des troubles anxieux c'est la base ! Et deuxièmement que tu ne vois pas ton psychiatre avant le 17 mai, c'est très long pour quelqu'un qui a fait une période de dépression il y a peu de temps. Vraiment parle lui des anxiolytiques à ton psychiatre et n'hésite pas à l'appeler pour avoir un rendez vous plus tôt c'est pas possible de te laisser comme ca.

Le trouble anxieux fait partie du trouble bipolaire à plus ou moins forte dose. Nous avons tous des bipolarités différentes. Personnellement je suis hyper anxieuse en hase de dépression et il n'y a que les anxiolytiques qui m'aident, je les prends en systématique ou en "si besoin" géré toute seule.

Juste encore une chose : fait attention à la reprise trop rapide du travail car si en effet tu penses à autre chose, il y a le reste (fatigue, stress...) qui peuvent favoriser la rechute. Je dis ca en connaissance de cause car depuis des années j'ai toujours voulu retourner au boulot le plus vite possible et à chaque fois je l'ai payé au prix fort. Cette fois ci je suis en arret depuis décembre et seulement maintenant je commence à envisager de (peut être) reprendre prochainement mais par contre ce sera uniquement à mi temps thérapeutique, pas de temps plein, impossible...

Bon courage !

 

Merci beaucoup pour ton message. J'ai peur d'avoir surestimé mes forces pour cette reprise... Je suis enseignant. On verra bien.... Combien de temps durent tes phases de dépression ? 

Hé bien je suis enseignante aussi !  Et c'est bien là qu'est le pb... On ne peut pas être présent à moitié avec nos élèves - je suis ds le primaire mais j'imagine que dans le secondaire c'est pareil. C'est pour ça que je ne me vois pas reprendre à temps plein et pour la suite à voir... L'administration de l'EN c'est bien aussi et plus accessible (déjà fait dans une autre vie 😊) 

Mes phases dépressives,  depuis que je prends des thymoregulateurs ne durent "que" 3 à 4 mois. 

Prends soin de toi. L'éducation nationale ne te remerciera pas pour tes bons et loyaux services (j'en ai fait l'amere expérience lors de ma dernière Inspection en novembre). Alors pense à TOI ! 


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 5 ans
Msg: 3055
 
Posted by: @audrey0505

@malette

Je comprends qu'ils veuillent éviter le phénomène d'accoutumance de anxios mais alors par contre le neuroleptique n'agit pas directement sur les anxiétés et là c'est quand même ca le propos. Après on ne réagit pas tous pareil aux médicaments c'est sûr...

1) les benzo chez les patients bipolaires c est souvent une TRES mauvaise idée

2) le depakote a des propriété anxiolytiques

3) il convient d'abord de traiter le trouble primaire (à savoir le trouble bipolaire) puis d'évaluer après les comorbidités anxieuses qui parfois partent d'elles mêmes

4) y a pas 36 solutions a proposer en terme de MEDICAMENTS chez un patient bipolaire avec une co occurence d'un trouble anxieux durable, c'est avant tout de la thérapie 


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 5 ans
Msg: 3055
 
Posted by: @audrey0505

@malette

Je comprends qu'ils veuillent éviter le phénomène d'accoutumance de anxios mais alors par contre le neuroleptique n'agit pas directement sur les anxiétés et là c'est quand même ca le propos. Après on ne réagit pas tous pareil aux médicaments c'est sûr...

il y a certains neuroleptiques qui ont des propriétés anxiolytiques 


RéponseCiter
AudreyS
(@audrey0505)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 5 ans
Msg: 18
 

@mattoaka

Moi aussi je suis un groupe à l'hopital depuis peu. C'est une vraie aide je trouve.

Je pensais que les neuroleptiques agissaient uniquement sur le fond de la maladie. Et d'ailleurs pour moi le Tercian c'était un anxio! Bref,  compliqués ces médocs. 

Le plus important dans tout ça c'est que tu puisses voir ta psy au plus vite. 


RéponseCiter
Lyleith
(@lyleith)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 342
 

Salut @mattoaka,

Je ne sais pas s'il existe un métier qui nous permette de penser à autre chose qu'à notre anxiété ou à notre dépression, mais l'enseignement... Je ne sais pas quels niveaux tu as, mais sachant que tu es en proie à une forte anxiété et que tu n'es pas au top, comment vas-tu faire pour tenir 30 gamins à bout de bras? Le fait de bosser ne risque pas de t'angoisser davantage, avec le bruit, le stress, la volonté de bien faire tout en étant fatigué? Peut-être qu'une fois dans la classe tu réussis à te mettre à fond dans le rôle du prof et que tu oublies le reste? Ce sont des questions sincères.

Je ne voulais pas trop en parler ici mais je suis passée par le même chemin que toi. J'étais une boule d'anxiété pendant mes études, je croyais que prof était un boulot comme un autre. Une fois qu'on a le concours on est jeté dans l'arène, si on est un bourreau de travail on en fait beaucoup trop. Si on est déjà quelqu'un d'anxieux on a l'impression d'être un timide contraint de chanter chaque jour devant le Stade de France. J'ai fini par me dire que je devais juste changer de métier.

Fais attention à toi, vraiment.


RéponseCiter
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 3972
 

J’ai enseigné 3 ans. Jnai arrête. Trop dur, trop de stresse, trop de travail. J’étais tellement angoissé c’était horrible!


Lyleith ont aimé
RéponseCiter
Mattoaka
(@mattoaka)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 13
Début du sujet  

Bonjour à tous, 

je vous remercie pour vos réponses et vos conseils. J'ai recontacté ma psy et elle ne peux rien faire pour mon recevoir avant la date du 19 mai.... Je me sens désemparé. Je vais lancer un SOS à l'infirmière et à la psychiatre qui s'occupent de l'atelier thérapeutique que je suis. C'est très désagréable cette anxiété h24. Le pire étant le matin au lever quand je sens la boule au ventre. Après, le mal-être fluctue dans la journée.... Je suis retourné dans mon établissement pour les cours à distance et pour tout préparer pour la semaine prochaine. Recroiser quelques collègues m'a fait un grand bien. Après, effectivement, j'espère tenir le "coup" devant mes élèves. J'avoue que le travail m'a plusieurs fois "sauvé" du mal-être. La fatigue me permettait de mieux dormir et surtout être devant les élèves me permettait de me "décentrer" de moi-même et de ma souffrance donc à voir.... Au grand pire, il me restera l'hôpital si je ne trouve aucune aide. Dans mon cas, l'anxiété génère des idées noires prononcées quand la souffrance est trop forte. C'est décourageant. Depuis 2016, les traitements de fond (AD) semblent marcher mais pas dans la durée. Il y a toujours un moment où "ça buggue". J'ai l'impression que je ne me relèverai jamais de ces troubles et de cette bipolarité qui me gâchent la vie. Je passe à côté de tout. Et pourtant, j'ai pu identifier les facteurs qui ont déclenché cette maladie avec la psychanalyse. Mais qu'est-ce que je peux faire de plus après tenté beaucoup de thérapies ? J'ai le sentiment qu'on ne peut plus rien faire pour moi. 


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 5 ans
Msg: 3055
 
Posted by: @mattoaka

Et pourtant, j'ai pu identifier les facteurs qui ont déclenché cette maladie avec la psychanalyse. Mais qu'est-ce que je peux faire de plus après tenté beaucoup de thérapies ? 

peut être un bon début serait de suivre une thérapie efficace par un praticien rompu à l'exercice

(donc d'entrée de jeu, pas de la psychanalyse)


RéponseCiter
Mattoaka
(@mattoaka)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 13
Début du sujet  

Bonjour à tous,

je reviens vers vous. J'allais un peu mieux mais c'est de nouveau la "dégringolade". Je suis sous Depakote, Zyprexa (olanzapine) et Effexor (AD depuis 10 jours). J'ai l'impression que je veux en finir, je n'en peux plus de vivre dans la peur H24. Cela fait depuis fin février que je survis et là, ce n'est plus tenable. Je revois ma psy demain. Vais-je enfin sortir de cet état ? 🙁


Eliebipbip ont aimé
RéponseCiter
Vette
(@vette)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 90
 
Posté par: @mattoaka

Bonjour à tous, 

j'ai 28 ans et j'a été diagnostiqué bipolaire fin février (donc très récemment). Mes premiers troubles mentaux sont apparus en 2016. En plein dans mes études et sachant que j'allais passer un concours l'année suivante, je me revois travailler seul chez mes parents et être saisi d'angoisse. Depuis l'anxiété grignote ma vie. Je me lève avec une boule au ventre et je me sens anxieux 24h sur 24 sans que je ne puisse l'expliquer. J'ai des phases où je vais bien, voire trop bien (je deviens un boulimique du travail et même alimentairement parlant. Bref, je suis dans l'excès dans tout) et des phases où la chute anxieuse fait mal (l'anxiété revient m'habiter du matin jusqu'au soir)... C'est perturbant. Quand l'anxiété dévore tout, j'ai des idées noires très prononcées. J'ai déjà eu deux anti-dépresseurs (Seroplex puis Effexor). Au départ, ils m'aidaient super bien à remonter la pente mais finalement, ils n'empêchaient pas les rechutes (sans grandes raisons, souvent) et mon médecin généraliste m'augmentaient sans cesse les doses.... Je tiens à préciser, c'est qu'en parallèle, j'ai essayé beaucoup de thérapies : psychanalyse, hypnose, TCC, EMDR.....Fin février, une rupture sentimentale douloureuse et un excès de boulot (je pense) m'ont conduit à une énième rechute dépressive anxieuse où j'ai failli faire une connerie. J'étais désemparé en pensant que j'étais incurable et que j'allais tout perdre. J'ai un métier que j'aime et une famille qui me soutient mais la souffrance était trop forte. J'ai été hospitalisé. Depuis, le psychiatre m'a fait sevrer d'Effexor et je suis sous Depakote et je ne sens qu'une très légère amélioration. J'ai aussi de l'Atarax. Ma pote, l'anxiété, est là sournoise H24 et c'est difficile de la contenir. Je ne sais plus quoi faire. Je ne revois pas ma psychiatre avant le 17 mai. J'ai décidé de reprendre le reprendre le travail pour penser à autre chose car je suis à bout. Quelqu'un vit-il la même chose ? 

Bonjour Mattoaka

Tu vas y arriver! 

Je lis que ta fzmille te soutient et que tu aimes ton metier. 2 points forts. 

Moi aussi j'étais prof d'ecole passionnée et ma famille m'a soutenue. J'ai fait des dépressions avec bouffees delirantes et j'ai eu de nombreux conges. Mais avec le temps les psys ont trouvé le bon traitement. Et tu vois a 60 ans j'ai fait toute ma carrière en me servant de mon expérience de la souffrance pour aider les enfants différents 

Tu vas y arriver mais n'hesite pas a " couper quelque tps avec le boulot

Une idée idiote= la méditation ? car tu souffres physiquement 

Moi qd  j'étais ds un autre monde seule la musique m'apaisait

En espérant t'avoir un peu rassuré 

 


Mily, Eliebipbip et Mosis ont aimé
RéponseCiter
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 211
 

@mattoaka 


Je suis un peu comme toi et depuis plus de 6 mois aussi. Même s'il y a des améliorations,  ce n'est pas encore la grande forme. A chaque fois c'est le même scénario,  le même  discours et me dis, que jamais, je ne sortirai de cette état. Et, je me rappelle, qu'à chaque fois, je m'en suis sortie. Ça a mis du temps, parfois un an. Mais j'ai toujours vu le bout du tunnel. Pourquoi cette fois, je ne le verrais pas? Pourquoi toi tu le verrais pas ?

 

 


Mily ont aimé
RéponseCiter
Mily
 Mily
(@mily)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 383
 

@mattoaka bonsoir, tu sembles être une personne avec une grande force intérieure pour traverser tout ça. Je suis admirative 😳 ! J'espère que ton rendez-vous avec la psy demain t'apportera ce dont tu as besoin. Je t'envoie tout mon soutien ! 👍😉 Moi j'y crois tu auras le bon traitement comme Cendrillon avec son soulier 🍃


Eliebipbip ont aimé
RéponseCiter
Mattoaka
(@mattoaka)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 13
Début du sujet  

Bonsoir à tous, 

c'est la rentrée des classes demain et je suis terrorisé. Depuis quelques jours, je suis anxieux h24 et c'est trop dur à vivre. Les anxiolytiques me calment un peu et je fais du sport pour essayer de m'en sortir mais je vis un enfer. Toujours pas stabilisé de mon côté. Cela fait 4 semaines que je suis sous Effexor et sous Quétiapine et je remarque que j'allais mieux la semaine dernière puis mon état s'est dégradé en voyant la rentrée arriver à grands pas. J'ai peur de perdre mon travail mais surtout de ne jamais trouver un traitement qui puisse enfin agir sur moi. La quétiapine ne m'a même pas "endormi" alors que je connais des personnes que ce médicament assomme. Je revois ma psychiatre vendredi. J'essaie de m'accroche d'ici-là. 


RéponseCiter
Page 1 / 2