Notifications
Retirer tout

Suis je la seule ?

 

crobjet
(@crobjet)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 3
Début du sujet  

Bonjour à tous et à toutes,

C’est la première fois pour moi que j’ai la chance d’échanger avec des personnes bipolaires. 

Je vous écrit car j’aimerai avoir vos témoignages et peut être une oreille attentive et compréhensive.

J’ai 22 ans, on m’a posé le diagnostic il y a 1 an. Selon ma psychiatre qui m’a suivi pendant 6 ans, cela vient de mon enfance (maltraitance physique et surtout psychologique) 

Suite a ce diagnostic j’ai eu un premier traitement. 10 mg d’aripiprazol le soir. Cela va sans dire que des problèmes de sommeil sont présents depuis mon plus jeune âge. Donc, 10 mg de Theralene ainsi que 7,5 mg de zopiclone. Un traitement de cheval. Cela m’a rendue plate, dénuée d’émotions. 

Pendant 6 mois je vis comme ça, ma vie est plate, sans intérêt. 

Et, lors d’un voyage, j’oublie mon traitement. Aucun moyen d’en avoir un. Et la, c’est la libération, je revis! Je retrouve des émotions ! Je suis heureuse ! Ça a durer 2 mois...

Sauf que ce que je ne savais pas c’est que le traitement était encore présent dans mon sang pendant quelques semaines, puis s’en est suivi d’une phase maniaque. J’étais tellement heureuse de retrouver mes émotions que j’étais dans le déni de me rendre compte que c’était anormal. 

Et la... La phase dépressive est arrivée... J’ai tenu 1 semaine dans mon lit. Là pire de ma vie. Je ne me suis jamais sentie aussi vide. Idées suicidaires. Une envie de dormir pendant 96 heures consécutives. J’ai pris des médicaments. Tout cela s’est soldé par une hospitalisation en psychiatrie. 

Pour terminer sur une bonne note, mon nouveau psychiatre (il me suit depuis 8 mois), m’a prescrit un nouveau traitement. Oui, parce que l’Aripiprazol me provoquait des tremblements qui m’empêchaient d’écrire ou de conduire. Il me prescrit donc du Rispéridone 2mg, des antidépresseurs Escitalopram 10 mg ( + Theralene et Zopiclone). 2 semaines passent et j’observe une nette baisse de ma libido. Moi qui suis « une femme libérée », ma sexualité est un néant total. On décide donc de changer les antidépresseurs pour du Brintellix. Et le problème s’est résolu ! 

Cependant, voilà quelques jours que j’ai le sentiment de vivre une période maniaque, j’en déduis donc que le Rispéridone ne fonctionne pas sur moi ? Je vous écrit car je dors 4 heures par nuit, je perds beaucoup de poids, j’appréhende d’avance à vivre la période dépressive qui va suivre après, car si je la ressens comme je ressens cette phase maniaque que je vis, je vais avoir beaucoup de mal.... 

Rajoutez sur tout ça une consommation excessive, variable suivant les périodes de, drogues, alcool, sexe, argent... Tout ce qui est prohibé de près ou de loin et surtout de manière borderline.

Je crains également souffrir de schizophrénie, diagnostic pas posé par mon psychiatre, mais je soupçonne une anomalie de ce côté là également. 

Je viens de découvrir également, cette nuit (comme je ne dors pas lol), en fouinant sur internet, qu’il existe également la « psychose ». Je n’espère pas, mais j’ai l’impression que beaucoup de symptômes collent également. 

J’ai un rendez vous psychiatre une fois tous les mois, donc autant vous dire que ça ne m’aide pas beaucoup. Si vous avez des numéros aux quels téléphoner pour demander conseils je suis preneuse. 

Il y a encore d’autres problèmes sous jacents, des problèmes tellement propres à moi même que je ne peux en parler ouvertement sur le forum, on pourrait me démasquer (lol). 

Je suis preneuse également de tout type de conseils. J’espère sincèrement recevoir des témoignages d’autres personnes qui, comme moi, enchaînent les galères. 

Avec bienveillance, 

Prenez soin de vous. 

E


Citer
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 3981
 

Salut!

alors déjà  tu peux demander à ta psy d’avance le rendez vous.

si tu vois que tu commences à monter trop haut appelle les urgences ils te diront quoi faire. Ça peut être long la mise en place d’un traitement.

bon courage à toi!


crobjet ont aimé
RéponseCiter
crobjet
(@crobjet)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 3
Début du sujet  

@malette merci de tes conseils, j’essaye d’anticiper au maximum les rendez vous avec le psy mais il est pas forcément disponible... 


RéponseCiter
Lyleith
(@lyleith)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 342
 

Salut @crobjet et bienvenue,

Alors déjà, depuis quand es-tu sous rispéridone? Comme le dit @malette, parfois les effets bénéfiques d'un traitement sont assez longs à se faire sentir. 

Tu t'inquiètes de la phase dépressive qui risque de suivre ta phase maniaque et tu as raison, mais si tu ne dors que quatre heures par nuit et que tu as d'autres symptômes de manie, il faut faire quelque chose; tu ne peux pas attendre que ça s'arrête tout seul. Si tu continues à monter, il peut se passer quelque chose de grave, surtout avec tes addictions périphériques. Une phase maniaque additionnée d'alcool ou de drogue, ça peut faire très mal, aller dans des directions vraiment dangereuses. Tu pourrais dépenser plus d'argent que tu ne le voudrais, conduire dangereusement ou être imprudente, faire de mauvaises rencontres etc., et en manie, tout nous excite; on est parfois incapable d'avoir conscience du danger.

A ta place je suivrais le conseil de Melo, si tu es bien en manie et que tu n'es pas sûre d'être en sécurité pour les jours à venir (parce que si tu as la tête sur les épaules là tout de suite, ça peut ne plus être le cas demain), il faut absolument voir ton psy. Et puisque apparemment il n'est pas disponible, il faut quand même que tu parles à quelqu'un, un professionnel. Un autre psy, les urgences psy, peu importe, mais il faut faire quelque chose. C'est surtout pour ton sommeil que je m'inquiète, si ta dette est importante et que tu ne te sens pas fatiguée, tu risques de monter haut. L'idéal serait de te faire dormir. Prends-tu encore du Theralène ou du Zopiclone? Si ce n'est pas le cas, il te faudrait un avis médical pour en prendre un peu et allonger tes nuits (pas d'automédication).

Je sais qu'en manie, on fait dix mille choses en même temps, surtout la nuit où on s'ennuie, mais je te déconseille fortement de te balader sur des sites médicaux (ou non) référençant les maladies mentales ou autre. Si tu es schizophrène ou atteinte de psychose, c'est un psychiatre qui s'occupera du diagnostic, pas internet. Quand on lit ce genre d'articles, ou si on fait ce type de tests, on arrive facilement à des diagnostics incroyables et c'est dangereux. On peut faire entrer nos symptômes dans n'importe quelle pathologie, qu'ils soient mentaux ou non: en ce moment j'ai des migraines insupportables, si je vais voir sur internet je vais finir par appeler le samu en pleurant parce que j'ai une tumeur en phase terminale dans le cerveau. J'exagère à peine, internet utilisé comme ça, c'est dangereux. Peux-tu t'occuper autrement si tu ne dors pas? Bouquins, musique... d'ailleurs les écrans excitent les yeux et défavorisent vraiment l'endormissement, essaie d'éviter à partir d'une certaine heure afin de reposer tes yeux. Si tu as du mal à t'endormir sans rien, il y a des émissions radio sympa en podcast, et selon le support que tu utilises pour les écouter tu peux programmer un arrêt au bout de X minutes.

Bon j'ai été longue, mais en bref, essaie de dormir, oublie les écrans la nuit et si tu n'es pas en sécurité (si personne ne peut surveiller ton état de près), contacte ton psy (insiste) ou les urgences psy. Ne reste pas comme ça.

Bon courage!


Melo ont aimé
RéponseCiter
crobjet
(@crobjet)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 3
Début du sujet  

Bonjour @lyleith

tout d’abord merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre si gentillement. 

Je suis sous rispéridone depuis la fin du mois de janvier, 2 mois exactement dans quelques jours. Quand je prenais l’aripiprazole j’ai senti les effets au bout d’une semaine. Et ce qui m’inquiète surtout c’est que, je sentais l’effet bénéfique du rispéridone, mais il s’est estompé! 

Alors effectivement je suis encore sous Théralene et Rispéridone, mais je n’en prends pas car j’évite de mélanger la drogue dure avec des médicaments si « dangereux », et cela souligne que j’ai conscience du danger malgré le fait que je sois dans une phase maniaque. J’ai des comportements à risques, beaucoup, tout le temps, mais je crois que cela vient plutôt de ma personnalité ou des symptômes « secondaires » de la bipolarité... J’arrive à me raisonner parfois, mais je suis continuellement dans l’excès, et de tout... 

Merci de tes conseils pour dormir, je soupçonne d’avoir une addiction (encore une lol) à mon téléphone... Toute addiction existante je vais tomber dedans, je n’arrive pas à ne pas foncer dedans... c’est très compliqué pour mes amis qui tentent souvent de me raisonner et de me mettre en garde sur les conséquences de mes actes, en vain. 

J’ai conscience de tout ce que je fais, j’assume mes actes, mais je n’arrive pas à priver de le faire. Cela découle sur un problème (encore), c’est mon rapport aux règles/ lois et à la frustration. Je pense que ça pourrait venir également de mon enfance... 

Je vais m’arrêter là car je suis dans une phase basse de ma journée, très basse. Alors que j’étais très haute ce matin, je rigolais même toute seule tellement j’étais joyeuse. 

C’est difficile à vivre pour moi tu sais. Le combo enfance difficile + caractère difficile + bipolarité est très compliqué à porter au quotidien. Pourtant je suis dans le déni car je fait tout pour ne pas y penser... Mais chasse le naturel, il revient au galop.... 

J’espère que tu auras encore quelques conseils à me prodiguer, cela me fait beaucoup de bien d’en parler. 

Bisous et encore merci 


RéponseCiter