Notifications
Retirer tout

Amour de bipolaire

35 Posts
10 Utilisateurs
10 Likes
1,920 Vu
Daria
(@daria)
Reputable Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 320
Début du sujet  

@Zorglub je souris aussi aux gens dans la rue. Même aux sdf parce que ce sont des humains et je sais ce que c'est d'être à la rue. Je dis ça parce que quand je vois le regard des gens qui regardent le plus pauvre avec un certain dédain. Putain, j'ai envie de foutre des baffes. 

(D'ailleurs je profite de l'occasion pour demander si certains sont bénévoles avec les sans abris. Conseiller moi des associations car je voudrais faire du bénévolat mais je sais pas chez qui.)

Bref, j'ai rencontré de rares anges gardiens qui ont été là quand j'étais au plus bas. Là, où l'on m'a le plus aidé c'est peut-être malheureux mais c'est en étant en clinique psy. 

Mais les amis m'ont toujours déçu toujours. Et je crois que je ne suis pas faites pour l'amour. C'est comme ça.

Quand à la famille. Ben elle est toxique donc je m'en détourne.

 


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

@daria 

Je dirais volontiers Emmaüs, et a voir si dans ton coin de petites asso font des maraudes. 

Perso j'ai aussi appris a mon fils a aller vers les gens, et quand il était plus petit on a croisé un groupe, avec de jeunes chiens, et en sortant du fast food il a insisté pour qu'on retourne leur donner les trucs qu'on avait pas mangé.  Je me dit que je lui ai appris un truc.. 

Il y a souvent des CHRS dans presque tout les coins, pas connus parce que ça se fait pas de montrer. Mais ils sont là. 

Annonce

Et aussi, là ou je bosse il y a un PASS, qui accueille les "sans droits" pour les soins. Peut être que certains cherchent des bénévoles, voire des salariés... 

Bonne soirée. 


   
Daria reacted
RépondreCitation
Stefa
(@stefa)
Honorable Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 548
 

Secours populaire ici. Emmaüs n'avait "pas besoin".


   
RépondreCitation
Daria
(@daria)
Reputable Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 320
Début du sujet  

Le secours populaire, est sur ma liste. 

Emmaus, ils n'ont jamais besoin de rien. Je ne comprends pas???

L'autre jour, je regardais un reportage et il y avait un jeune dans la rue qui était bipolaire. Bien sûr, il n'était pas suivi et la drogue était son traitement. C'est triste. Et il y a tellement de personnes avec des maladies psy (comme elle peut être chez les riches d'ailleurs, la maladie ne connaît pas de frontières mais tu n'auras pas les mêmes soins).


   
RépondreCitation
Daria
(@daria)
Reputable Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 320
Début du sujet  

En tous cas, merci pour les conseils. Je crois que je vais voir à la mairie. Peut-être qu'ils pourront me renseigner sur ce qu'il se fait.


   
RépondreCitation
Stefa
(@stefa)
Honorable Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 548
 

@daria J'avais écumé les sites nationaux des assos genre croix rouge (pas de réponse) secours pop, donc, médecins du monde, et d'autres encore.

Dans certaines grandes villes ya un samu social, mais tu es comme moi, dans un trou 😀


   
RépondreCitation
Daria
(@daria)
Reputable Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 320
Début du sujet  

Ce que je voudrais c'est plus faire des actions pour trouver des logements ou du moins, faire bouger les choses. 


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

@daria

Un autre truc, les logements sociaux. Ici ils cherchent des gens pour faire du lien social et de la médiation avec les locataires. 


   
RépondreCitation
Daria
(@daria)
Reputable Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 320
Début du sujet  

Merci @lilith, je vais me renseigner. Désolé, j'ai dû mal à répondre... un peu fatiguée je crois. 


   
RépondreCitation
Supertramp
(@supertramp)
Active Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 19
 

Salut tout le monde, dans ma ville c’est La Croix rouge qui fait des maraudes dans la ville. Ils appellent ça le samu social tu devrais contacter ton antenne locale.

Concernant ce que tu disais plus tôt je me reconnais tellement dans le syndrome de l’infirmière… j’en ai fais mon métier. J’ai appris avec difficulté à bâtir des relations amicales ou amoureuses en me disant que je le méritait en tant qu’humain et pas parce que j’aide les autres. Maintenant j’ai fais de cette faiblesse une force en essayant de séparer le travail avec la vie perso ce qui est compliqué dans les phases dépressives …

Tu as tout mon soutient !


   
RépondreCitation
QuEeN
(@queen)
New Member
Inscription: Il y a 10 mois
Posts: 3
 

Bonsoir les Bipotes, 

Je relance cette discussion sans même l’avoir lue car après avoir été « diagnostiqué » suite à une « crise maniaque » ( déni total encore j’avoue, j’ai du mal à imaginer que ça puisse se reproduire 🤞🏽 ) j’avais déjà suivi le forum avec un autre pseudo dont je n’arrive pas à récupérer le compte.... Mais la j’ai besoin de m’exprimer après avoir rencontré le 3ème amour de ma vie... Malheureusement MON diagnostique est que mes crises sont très liées car 2 ruptures, 2 pétages de câble comme je préfère nommer...

Bref tout ça pour dire que je suis entrain de tomber amoureux et que ça me fait tellement peur cette Amour passionnel avec tout ces papillons dans le ventre... je prends la vie comme elle vient et du coup je n’arrive pas à m’empêcher de vivre ça mais là j’avoue qu’avec le recul j’ai presque envie de l’éviter pour ne pas en souffrir au cas où ça ne se passerait bien à la fin.. 


   
RépondreCitation
QuEeN
(@queen)
New Member
Inscription: Il y a 10 mois
Posts: 3
 
Posté par: @daria

Quand je suis au milieu de la foule. Quand je marche dans la rue. Personne ne voit mon handicap. Personne ne sait ce qui se passe dans ma tête. Mais est-ce que je suis si différente des gens autour de moi? 

On n'a pas besoin d'être bipolaire pour faire n'importe quoi. Qu'elle différence entre la personne qui fait des achats compulsifs et qui dépense son salaire et une personne en crise maniaque qui achète à s'endetter également? Est-ce que tous les gens fichés à la banque de France pour avoir fait trop de crédits sont bipolaire? Je ne crois pas. 

Une fois stabilisée par les médicaments, nous avons une vie à peu près comme tout le monde. Et il y en a beaucoup des personnes stabilisées. 

Je hais les médias qui font de nous des fous, des instables, des personnes dangereuses. La personne à qui l'ont fait du mal, c'est à nous. 20%des bipolaires mourront en se suicidant mais bien sûr ça ne passe pas aux infos. La psychiatrie maltraitante personne n'en parle. C'est mieux par contre de faire des émissions pour dire que tu es en couple avec un bipolaire qui est un monstre.

Alors je le dis direct. Personne ne vous demande de nous supporter. Personne ne vous demande de nous aimer. Si c'est trop pour vous, (on peut le comprendre) alors passez votre chemin. Personne ne peut forcer un malade à prendre son traitement.  Personne ne peut forcer non plus de continuer à vivre. Dans des pays voisins au nôtre, on euthanasie des personnes qui n'en peuvent plus mentalement. Des personnes qui ont essayé tous les traitements mais qui ont tous échoué. Dans d'autres pays plus lointain, on dit que nous les malades mentaux sommes possèdes. Et nous sommes attachés à des arbres comme des bêtes pour ne pas contaminer les personnes saines d'esprit. 

Une bipolaire pour seulement avoir été mal garé a été arrêté par la police en étant mise à terre et à moitié deshabillé et ça en France. La psychophobie est aussi au travail. Elle est dans les yeux de nos amis, de notre famille. On la voit partout. 

Suite =>

Waouhhhh effectivement je suis tombé sur le bon sujet......


   
RépondreCitation
QuEeN
(@queen)
New Member
Inscription: Il y a 10 mois
Posts: 3
 
Posté par: @daria

Pourtant, je suis. Nous sommes avant tout des êtres humains. Nous sommes souvent créatifs parce que nous sommes plus hypersensible.  

Alors oui, c'est difficile de voir la personne qu'on aime cloîtré au lit parce qu'il n'est pas bien. Mais dans notre tête, c'est un vrai combat. Une bataille que vous ne voyez pas. 

Et en phase maniaque, on est à 10000 milles à l'heure. On fait des conneries. Nous sommes malades. Comme les cardiaques, les épileptiques, les diabétiques... Nous sommes handicapés, nous avons nos chaises roulantes qui sont notre traitement.

Je sais certains d'entre nous refuse le traitement. Ils ont fait leur choix. Mais vous saviez où mettez les pieds, non? Quand on aime, on ne doit pas tout accepter. On a le droit de mettre des limites. Je crois que les bipolaires, on a besoin qu'on nous mettent des limites. Un peu comme quand on est ado. 

Mais on peut aimer. On sait aimer. Peut-être mieux que d'autres êtres humains. 

Je n'ai pas eu beaucoup d'amis. Je n'étais pas vraiment la gamine qui aime être en groupe. Je me suis souvent intéressée au gosse dans le coin. J'avais toujours à cœur d'aider les personnes à aller mieux. Bon maintenant, je sais que ça s'appelle le syndrôme de l'infirmière. Je suis hyperempathique, je suis une vraie éponge. Alors je ressens bien la tristesse des autres et je fais tout pour faire rire. Je ne suis pas l'amie que vous verrez souvent car je me suis toujours cachée quand j'allais mal et montré quand ça allait mieux (je n'ai pas de phase maniaque). J'ai toujours pris sur moi malheureusement.  Par contre mes amis que j'avais aidé m'ont toujours laissé tomber quand ils allaient mieux dans leur vie. Et ça m'a fait mal. Vraiment mal. 

Je n'ai jamais eu de visites ou d'appels quand j'ai été en clinique de repos. Pareil quand j'ai été opérer de l'utérus.  Pareil quand j'ai appris que j'étais atteinte d'endometriose... Tous le monde a été aux abonné absents. 

J'ai ecris à ma meilleure amie qui m'avait fait un sale coups. On s'était un peu pris la tête. Et elle m'a dit " ben je me suis dis que tu faisais ta crise alors je me suis dis que tu reviendrais quand ça irait mieux."

What the fuck? Alors quand je l'ai rencontré elle souffrait de harcelement scolaire. Je l'aidé à aller mieux. Je l'ai soutenue quand elle ne trouvait personne et maintenant elle me lâche cette bombe?

Je croyais que quand on avait une amie on essaye de parler ( j'étais partante hein). Psychophobie dans ma face. Comme un coup au cœur.

=>

 

La normalité n’ai qu’un mot, mais quand on lit ce message de ta part comment ne pas comprendre qui est soit disant malade.. Le seul problème avec nous « les Bipolaires » c’est  qu’à force de contenir toute nos frustrations sur tout ce qui ne tourne pas rond sur Terre un jour ou l’autre on pète un cable mais avec quelle conviction ? Vouloir le Bien, l’Amour, la Solidarité, le Respect


   
RépondreCitation
Melo
 Melo
(@malette)
Membre Moderator
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 3991
 

@queen 

tu as peur de decompenser en cas de rupture?


   
RépondreCitation
Page 2 / 2
Annonce
Annonce
Annonce