Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Et maintenant ?  

 

Nami
 Nami
(@nami)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 19
12 décembre 2019 12 h 06 min  

Bonjour à tous.

Je me suis inscrite le 10 Juin dernier car je pensais présenter des symptômes du trouble borderline. J'ai cherché ici des témoignages et du soutien car j'étais en pleine errance diagnostique sans trouver la moindre écoute, en pleine passe suicidaire, sans l'ombre d'une solution à ma portée.

J'ai réussi à trouver une thérapeute qui veuille bien me recevoir au mois d'Août. Elle a posé le diagnostique du trouble borderline sans vraiment le faire : je veux dire par là qu'elle dit que je le suis, mais je n'ai aucun papier/certificat en attestant.

Mon médecin traitant pense la même chose et me soutient, je sais que je peux compter sur elle en cas de coup dur. Elle pensait aussi que j'étais bipolaire.

Il y a deux mois, ma thérapeute m'a envoyée chez un psychiatre pour un traitement antidépresseur/anxiolytique. J'avais dis que je n'en voulais pas, car très, très mauvaise expérience avec par le passé (Citalopram et Xanax notamment). J'ai été mise sous Escitalopram, pour être honnête, j'ai jamais pu me forcer à le prendre.

Hier, retour chez le psychiatre pour obtenir un mot me permettant d'aller à l'hôpital Lariboisière pour poser le diagnostique de bipolarité type 2 soupçonné par mes trois médecins (généraliste, thérapeute et psychiatre). Le psychiatre refuse sous prétexte que ma bipolarité est une évidence et que c'est une perte de temps.

Résultat, j'ai deux maladies que je ne peux prouver à personne, notamment à l'employeur ou à la MDPH pour éventuelle prise en charge/aide vis à vis du travail/complément de revenu ... Etant donné que ma situation professionnelle est extrêmement (extrêmement !!!!) compliquée, j'envisageais de me tourner vers cette solution, mais sans documents : impossible !! Et il est de plus en plus probable qu'un éventuel soutien de ce côté là soi ma dernière solution pour vivre.

Cerise sur le gâteau, le psychiatre me prescrit du Lamictal, toujours sans diagnostique réel (il m'a vu trois fois 10 minutes), et là mon bras droit est écarlate, la peau se barre et j'ai l'impression de muer sitôt que je gratte, ça flambe, bref, la méga joie (je l'ai appelé et j'attends son retour car il m'avait mit en garde vis à vis d'un risque potentiellement dangereux).

Du coup j'ai envie de dire que j'ai avancé mais ...
En fait, pas vraiment ?

J'ai l'impression que les deux médecins les plus à même de m'aider se foutent ouvertement de ma gueule. J'ai toujours pas de solution pour aller passer ces tests à l'hôpital (la thérapeute veut pas appeler mon psychiatre pour régler le souci). Tout ce que j'ai, c'est le protocole de l'ALD où y a écrit borderline/bipolaire.

Je fais quoi ?

Merci d'avance à tous ceux qui me liront et essayeront de m'aider.
Bon courage et bonne journée à tous,

Nami


Citer
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 2696
12 décembre 2019 12 h 28 min  
Posté par: @nami

Bonjour à tous.

Je me suis inscrite le 10 Juin dernier car je pensais présenter des symptômes du trouble borderline. J'ai cherché ici des témoignages et du soutien car j'étais en pleine errance diagnostique sans trouver la moindre écoute, en pleine passe suicidaire, sans l'ombre d'une solution à ma portée.

J'ai réussi à trouver une thérapeute qui veuille bien me recevoir au mois d'Août. Elle a posé le diagnostique du trouble borderline sans vraiment le faire : je veux dire par là qu'elle dit que je le suis, mais je n'ai aucun papier/certificat en attestant.

Mon médecin traitant pense la même chose et me soutient, je sais que je peux compter sur elle en cas de coup dur. Elle pensait aussi que j'étais bipolaire.

Il y a deux mois, ma thérapeute m'a envoyée chez un psychiatre pour un traitement antidépresseur/anxiolytique. J'avais dis que je n'en voulais pas, car très, très mauvaise expérience avec par le passé (Citalopram et Xanax notamment). J'ai été mise sous Escitalopram, pour être honnête, j'ai jamais pu me forcer à le prendre.

Hier, retour chez le psychiatre pour obtenir un mot me permettant d'aller à l'hôpital Lariboisière pour poser le diagnostique de bipolarité type 2 soupçonné par mes trois médecins (généraliste, thérapeute et psychiatre). Le psychiatre refuse sous prétexte que ma bipolarité est une évidence et que c'est une perte de temps.

Résultat, j'ai deux maladies que je ne peux prouver à personne, notamment à l'employeur ou à la MDPH pour éventuelle prise en charge/aide vis à vis du travail/complément de revenu ... Etant donné que ma situation professionnelle est extrêmement (extrêmement !!!!) compliquée, j'envisageais de me tourner vers cette solution, mais sans documents : impossible !! Et il est de plus en plus probable qu'un éventuel soutien de ce côté là soi ma dernière solution pour vivre.

Cerise sur le gâteau, le psychiatre me prescrit du Lamictal, toujours sans diagnostique réel (il m'a vu trois fois 10 minutes), et là mon bras droit est écarlate, la peau se barre et j'ai l'impression de muer sitôt que je gratte, ça flambe, bref, la méga joie (je l'ai appelé et j'attends son retour car il m'avait mit en garde vis à vis d'un risque potentiellement dangereux).

Du coup j'ai envie de dire que j'ai avancé mais ...
En fait, pas vraiment ?

J'ai l'impression que les deux médecins les plus à même de m'aider se foutent ouvertement de ma gueule. J'ai toujours pas de solution pour aller passer ces tests à l'hôpital (la thérapeute veut pas appeler mon psychiatre pour régler le souci). Tout ce que j'ai, c'est le protocole de l'ALD où y a écrit borderline/bipolaire.

Je fais quoi ?

Merci d'avance à tous ceux qui me liront et essayeront de m'aider.
Bon courage et bonne journée à tous,

Nami

Si tout le bras (l avant bras?) est écarlate c est direction les urgences


RéponseCiter
DrDestroy
(@drdestroy)
Bipo
Inscription: Il y a 12 mois
Msg: 22
12 décembre 2019 13 h 08 min  

Salut,

Il m'a fallu attendre d'avoir 43 ans pour qu'on me diagnostique une bipolarité.
Ce qui m'a donné le temps de faire toutes les conneries imaginables, j'ai tendance à avoir plutôt des pics hauts que bas.

Le plus "simple" c'est de voir ton bon vieux médecin de famille qui fera un courrier circonstancié, nécessaire, afin que tu puisses joindre le centre expert bipolarité de ta région (il y en a un par grande région) et obtenir un rdv. Pas besoin de passer par un psychiatre.

A savoir qu'à l'issu des entretiens que tu auras au cours de ton rdv au centre expert, il est fort possible que le psychiatre t'invite immédiatement à un séjour d'une petite semaine pour faire un point le plus précis possible et mettre en place un traitement spécifique à ta situation et en toute sécurité pour ta santé.

C'est la prise en charge dont j'ai bénéficié à Montpellier et y'a rien à dire, ils font du bon boulot. C'est juste dommage qu'après cette phase ils ne font pas de suivi, mais ils pourront ensuite t'aiguiller vers un psychiatre parfaitement chevronné dans le suivi de patients bipolaires, dans ton coin. En ce qui me concerne j'en ai "essayé" trois avant de tomber sur celui qui me convient.

Dans la foulée, une fois la bipolarité établie par le centre expert, tu pourras constituer ton dossier à la MDPH avec l'aide du psychiatre et/ou du médecin traitant. Il y a toute une partie que tu devras remplir toi-même.

Personnellement la reconnaissance travailleur handicapé ne m'a pas permis d'aménager mon job, j'ai dû continuer à bosser jusqu'à ce que le médecin conseil de la sécurité sociale me l'interdise et me passe en invalidité type 2 suite à plusieurs événement où j'ai bien failli y laisser ma peau (involontairement).

Bref, mon conseil : 

1/ rdv chez le médecin traitant pour lui demander un courrier circonstancié (en gros il va relate brièvement ton parcours, ce qui l’amène à penser à une bipolarité) 

2/ Appeler le secrétariat de ton centre expert en demandant un rdv grâce au précieux courrier de ton médecin traitant.

Bon courage !

 


RéponseCiter
Erreur 404
(@feenyx)
LE BIPOLAIRE
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 6253
12 décembre 2019 13 h 23 min  

Nami person e t a écouté ? Pas vrai

 

Sinon pour la mdph y a pas de papier faut juste remplir leur dossier et le psy rempli sa partie. 

Pour le bras c est les urgences 


RéponseCiter
lanfeust
(@lanfeust)
Bipo
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 32
12 décembre 2019 17 h 17 min  

bonjour

oui pour la mdph il faut remplir la partie avec toutes les demandes de cartes de reconnaissances de formations etc  le formulaire a changé il y a peu je te conseil de le complété avec une assistante sociale qui t'aidera a formuler tes besoins, tes projets... même si c'est simple à remplir la formulation est importante surtout en ce qui concerne ta santé tu ne dois pas trop en dire mais quand même. le psychiatre remplira le formulaire qui lui est dédié... tu pourras le signer si tu es d'accord et une case propose de dire si tu as eu des difficultés pour faire remplir le certificat par le professionnel enfin n'oublie pas les pièces justificatives. pour la réponse selon les régions ça peut être très long 8 mois,1 an

tu recevra au bout de quelques mois le délai estimé pour ta réponse. il est peu probable que tu ais un rendez vous avec eux.

après réception tu pourras si tu as la reconnaissance RQTH avoir accès à cap emploi ( pour cap emploi il faut se rendre au pole emploi avec la RQTH il y a une liste d'attente) si tu recherche un travail il te ferons certainement passer un bilan de compétences de la tu pourras faire une formation si cela t'est nécessaire pour les formations réservé RQTH avec logement s'ils en ont, une formation adapté à ton handicap etc tu peux te rendre sur le site de la FAGERH regarder ce qu'ils propose et où ... à savoir ce sont des formation rémunéré en net ce que tu touchait en brut avec des conditions si c'est toujours d'actualité il faut cumuler 5 ans à temps plein sur une période de 10 ans sinon la rémunération est moins élevé elle avait un plafond à 1950€ net /mois il y a 6 ans et elle dépend de la région ou se trouve la formation  le logement est toujours normalement gratuit tu paieras juste tes repas. ( cap emploi n'est pas pôle emploi il y a un suivi bien plus important et des coaching des simulation d'entretien ils t'aident a définir ton projet en prenant en compte ton handicap et te propose même de vrai entretiens avec de réelle poste si bien sur les entreprises qui passent par eux pour promouvoir le handicap ou simplement avoir leurs quota ont un poste qui te correspond... pense y si tu galère dans ton emploi actuel...

n'hésite pas si tu as des questions

cordialement


RéponseCiter
Nami
 Nami
(@nami)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 19
13 décembre 2019 11 h 00 min  

Merci à tous pour vos réponses.

@kust : le psychiatre m'a finalement rappelé ce matin en me disant que je devais arrêter de prendre le médicament. Je le revois lundi pour changer, mais toujours pas de certificat pour que je puisse poursuivre mes démarches. 

@DrDestroy : tu n'es malheureusement pas le premier à avoir eu une longue errance diagnostique, j'ai l'impression que c'est le lot de nombre d'entre nous. J'ai suivi ton conseil et j'ai eu rendez-vous avec mon généraliste ce matin qui m'a dit qu'elle ... Pouvait pas me le faire. Qu'elle a besoin de plus de détails parce que tout ce qu'elle serait en mesure de faire, c'est une "lettre bidon" qui "servira pas à grand chose". Du coup j'ai recontacté ma thérapeute pour voir si elle accepte de fournir quelques détails ... J'en ai marre. Je vais essayer de trouver un psychothérapeute pour plus avoir à subir ce genre de blague, ça commence à me gonfler !

Apparemment ils sont top à Montpellier en effet, mais ils prennent pas les gens d'autres régions hélas.

Je tiens à constituer ce dossier pour l'avenir, en prévision. Je commence à me connaître et à voir les redondances dans mon parcours, je ne garderais jamais un travail très longtemps, j'ai besoin de savoir que j'ai une bouée de secours entre deux tafs parce que parfois la pause peut être très longue : là j'ai eu besoin de 4 mois et je recommence à travailler en janvier, je me sens absolument pas prête et je sais très bien que ça va pas durer longtemps. 

Du coup je suis toujours dans l'impasse sans ce foutu papier ...

@Error404 : ici j'ai été écoutée ! Mais par les praticiens, j'ai eu beaucoup de mal, ça m'a prit des années et il y a de longues périodes où je n'allais plus voir personne faute d'avoir confiance en eux. J'ai eu de sacrés échanges avec des """"médecins"""" qui m'ont marquée suffisamment pour que j'abandonne tout suivi pendant un moment. Et le papier c'est pour le test qu'on me demande de faire en centre expert, pas pour le dossier, je suis pas prête de pouvoir le remplir pour le moment ... J'attends de passer l'étape du centre expert.

@Lanfeust : merci pour tous ces détails ! J'ai jeté un oeil au dossier mais comme dit plus haut, je voudrais déjà avoir les résultats du centre expert pour m'en occuper. 

Merci encore à vous.
Entre tout ça et la reprise du boulot qui s'avère catastrophique, par rapport à mon état actuel et par rapport à la super surprise que j'ai eue en recevant le contrat où aucune promesse n'a été tenue ... C'est génial. Vraiment.


RéponseCiter
Nami
 Nami
(@nami)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 19
17 décembre 2019 11 h 06 min  

Je reviens de chez le psychiatre.
J'y suis retournée suite à l'apparente réaction allergique que j'ai fais au Lamictal (avant-bras écarlate et peau qui pèle comme si j'avais pris un énorme coup de soleil, démangeaisons à se gratter jusqu'au sang, bref, joie).

Il m'a reçu 2 minutes chrono, m'a prescrit du Tegrétol en m'annonçant calmement que j'allais sûrement prendre entre 20 et 30 kg, que je devais faire gaffe aussi parce que le foie et les reins allaient prendre cher. Et qu'aussi je pouvais pas conduire (je commence un job en janvier où je conduis pour bosser).

Ca existe pas un médicament qui détruise pas tout le reste du corps ?

Prendre quelques kilos à cause d'un traitement c'est pas grave ... Mais autant, non, je peux pas, déjà pour moi mais aussi et surtout pour mon copain qui supporte déjà tellement de choses terribles. 

Je pinaille beaucoup sur les traitements car j'ai toujours été très sensible aux effets secondaires, et que je sais qu'avec le bon train de vie (qui est par contre vraiment difficile à mettre en place, et c'est pas gagné pour que j'y parvienne de manière durable), je peux me stabiliser sans y avoir recours. 


RéponseCiter
elo
 elo
(@malette)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 2196
17 décembre 2019 11 h 12 min  

je suis comme toi, enfin étais comme toi. Mas il y a tjs des effets secondaire, il faut trouver celui qui t'en fera le moins. Pour le poids faut faire attention au grignotage c tout


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 2696
17 décembre 2019 11 h 44 min  
Posté par: @nami

Je reviens de chez le psychiatre.
J'y suis retournée suite à l'apparente réaction allergique que j'ai fais au Lamictal (avant-bras écarlate et peau qui pèle comme si j'avais pris un énorme coup de soleil, démangeaisons à se gratter jusqu'au sang, bref, joie).

Il m'a reçu 2 minutes chrono, m'a prescrit du Tegrétol en m'annonçant calmement que j'allais sûrement prendre entre 20 et 30 kg, que je devais faire gaffe aussi parce que le foie et les reins allaient prendre cher. Et qu'aussi je pouvais pas conduire (je commence un job en janvier où je conduis pour bosser).

Ca existe pas un médicament qui détruise pas tout le reste du corps ?

Prendre quelques kilos à cause d'un traitement c'est pas grave ... Mais autant, non, je peux pas, déjà pour moi mais aussi et surtout pour mon copain qui supporte déjà tellement de choses terribles. 

Je pinaille beaucoup sur les traitements car j'ai toujours été très sensible aux effets secondaires, et que je sais qu'avec le bon train de vie (qui est par contre vraiment difficile à mettre en place, et c'est pas gagné pour que j'y parvienne de manière durable), je peux me stabiliser sans y avoir recours. 

Le bon train de vie est necessaire mais souvent pas suffisant, mais si vous êtes pas convaincu d en avoir besoin c est pas le boulot du psy de vous les faire bouffer de force 

Je doute qu un psychiatre annonce la prise de 20 30 kilos avant de prescrire quelque traitement que ce soit, et surtout avec le tegretol qui est loin d être le pire 


RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !