Forum des bipotes

Etats mixte. Déclencheurs, cannabis et sollitude  

 

olivier
(@pistolstar)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 372
11 décembre 2019 14 h 49 min  

Bonjour,
Je passe pas souvent, mais ce forum tiens une bonne place dans ma vie et fait parti des piliers de mon environnement stable.

Début novembre j'ai eu une série de déconvenues perso qui m'ont plongées dans une profonde tristesse. Enfin je crois que c'est ça qui a été l’élément déclencheur.

Ça fait deux ans que je gère a peu près ma consommation de canna. Je fume plus la semaine, un ou deux mini de temps en temps le week end. Avec quelque extra en festival ou pdt les vacances et tout mais à chaque fois je prend le temps de redescendre et je fais gaffe parce que je sais que c'est à l'arrêt que ça a tendance à me provoquer une phase un peu maniaque. Bref le bédo prend une place dans ma vie qu'est a peu près gérée. Enfin jusqu’à il y a un moi.

Depuis début novembre j'ai noyé une déprime dans le canna et je dois dire que j'ai jamais autant consommé de ma vie. Des concentrés à 70-80% de THC, tout les soirs en rentrant du taff. Le week end c'était festival, j'ai même posé des jours parce qu'au taff j'en pouvais plus, et j'ai fini par m'en coller plein le front pendant 4 jours sans bouger de chez moi (j'ai fait ça trois week end de suite).  Ma gueule est marquée et en un mois je suis redevenu un bon gros tox. Ma transpi à changée, je sens la beuh, le soir je peu plus m'endormir sans mon ptit, le matin c'est dur.

Dès que je suis un peu net je suis triste, bien et au fond du trou, nonchalant et angoissé, et je suis dans un état mixte que je ne connaissait pas.
J'suis au boulot devant mon écran et en écoutant un son en aléatoire je me met a pleurer.
D'un côté j'ai l'impression que ma vie est fini (surtout sentimentale), que jamais quelqu'un voudra juste s'attacher à moi. Et de l'autre j'ai jamais été aussi bien et aussi détendu, un peu comme quand on a plus rien a perdre.

C'est la première fois que j'ai pensé à me foutre en l'air, et pourtant j'ai jamais été aussi bien dans ma vie. Je suis dans ma solitude au milieu de tout mes amis. 

Tout ça c'était pendant un mois. Il fallait que je sombre.

Depuis une semaine je rediminue le bédo un peu à la méthode chinoise. Déjà j'ai arrêté les concentrés, c'était plus possible. J'ai aucun soucis à arrêter le bédo ceci dit. C'est juste que j'ai facilement tendance à vouloir en fumer un, mais quand il faut arrêter je sais couper mes envies à la source.

Mais depuis ça va mieux, je me dis que quand je serais de nouveau sevré ça ira bien.
P't'etre que finalement la déprime et la tristesse que j'ai il fallait que je les affrontes, la première fois j'ai caché 10ans ma dépression et mes angoisses derrière le cannabis.

Là ça va vite passer.

Je sais qu'il y a l'effet crise maniaque et ensuite dépression et là pour une fois c'était un peu l'inverse. Mais avec un état mixte très particulier.

Enfin il faut que je retourne voir un psy. Mes émotions c'est hiroshima. J'suis en mode grand angle, je vois ma vie comme si j'était déjà mort.

Merci à ceux qui m'ont lu, écrire ici m'a permis de bien mettre mes idées (de merde) au clair (pour moi déjà).

William Sheller - un homme heureux

Olivier


Citer

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Veuillez Connexion ou Inscription