Notifications
Retirer tout

Parfois

7 Posts
3 Utilisateurs
5 Likes
318 Vu
Stefa
(@stefa)
Honorable Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 548
Début du sujet  

Parfois, on fait de belles rencontres, et avoir des nouvelles fait du bien. Parfois ça ne suffit pas. Parfois on a envie de baisser les bras, et de s'avouer vaincu.

Mais il y a quelqu'un pour qui se battre, quelqu'un qui compte, qui fait qu'on ne peut pas lâcher.

 

Ce quelqu'un qui compte, c'est mon enfant. Qui passe le bac la semaine prochaine. Pour qui je me dois d'être présente et soutenante.

 

Alors, tous les matins, je me lève, et je suis là. Et j'essaie de ne pas montrer à quel point cela est difficile pour moi.

 


   
Melo and reacted
Citation
Melo
 Melo
(@malette)
Membre Moderator
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 3991
 

C’est vrai que il faut être présent pour ses proches. Mais il faut aussi savoir prendre soin de soi et rester connecté à ses émotions pour savoir dire stop avant que ça ne devienne trop difficile. Se prendre un temps pour soi dans la journée pour recharger ses batteries et continuer à soutenir.

tu as beaucoup de courage d’arriver à être présente quand ça ne va pas très bien.


   
pika and reacted
RépondreCitation
Stefa
(@stefa)
Honorable Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 548
Début du sujet  

@malette  merci. Ce n'est pas du courage, c'est que je veux les protéger.


   
RépondreCitation
Melo
 Melo
(@malette)
Membre Moderator
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 3991
 

Je comprends totalement!


   
RépondreCitation
pika
 pika
(@pika)
Eminent Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 39
 

@Stefa

Annonce

Parfois, on croit que l'on ne peut plus et c'est difficile d'afficher de la force et donner son soutien même à son enfant. Il y a 2 ans, mon fils passait son bac (d'une manière peu ordinaire car on était en plein covid) et je sortais d'une grosse crise maniaque, très éprouvée et j'étais à genoux. Mais pas le choix, seule avec lui donc je sais à quel point c'est difficile de s'extraire dans ces moments pour les porter.

Nos enfants heureusement savent prendre le relais même si on culpabilise d'être mal.

ça va bien se passer pour lui. Il n'y a pas de raison.

Parfois, ça le fait ! Bravo à toi! 

 


   
Stefa reacted
RépondreCitation
Stefa
(@stefa)
Honorable Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 548
Début du sujet  

La culpabilité est omniprésente. C'est dur de lutter contre ces pensées.

Mon fils sait que ça ne va pas fort, il en est conscient. Mais je lui ai dit de me solliciter quand même, que je suis là, et que je tiens à être présente pour lui.

J'ai la "chance" que son père soit présent à la maison. Même s'il n'est pas un soutien pour moi, et qu'il ne comprend pas, ne veut pas comprendre.


   
RépondreCitation
Stefa
(@stefa)
Honorable Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 548
Début du sujet  

En ce moment, il y a beaucoup de "non ça va, mais je suis très fatiguée", prétexte qui me permet de couper court à la discussion, et de m'isoler quand cela est possible.


   
RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce